Après Raja – Espérance : Les Sang et Or rassurent mais n’assurent rien





En ramenant le nul de Rabat après un match qu’elle aurait pu gagner, l’Espérance devrait certainement nourrir certains regrets car elle n’a encore rien gagné sur le plan mathématique. C’est que maintenant tout reste à faire lors de la seconde manche à Tunis. Mais force est de reconnaître qu’à Rabat, l’Espérance a laissé de bonnes impressions surtout que l’équipe alignée par Khaled Ben Yahia était composée de jeunes éléments. Il suffit de signaler à ce sujet que Kamel Zaïem était promu capitaine en l’absence des chevronnés Melki et Badra. On a donc vu une équipe sang et or sereine, abordant le match avec beaucoup de calme, prenant le jeu à son compte, d’une manière progressive comptant sur la combativité des Jaber, Nwaneri, Bhaïri, Mahjoubi et Zaïem. Face à un adversaire plutôt discret en première période, le club sang et or a réellement raté le coche car un but marqué avant la pause aurait donné plus d’éclat à la prestation de l’ensemble. Après les citrons, les Rajaouis s’étaient réveillés et avaient sollicité Berradhia et Kasraoui à plusieurs reprises par Yajour et Tajeddine. En fin de compte, l’Espérance s’est contentée d’une partie vierge qui conserve ses chances de qualification intactes mais attention! Rien ne dit que l’affaire est dans la poche. Le club marocain qui va récupérer plusieurs de ses titulaires sera difficile à manier à El Menzah. Il appartient donc aux camarades de Zaïem d’aborder la seconde manche avec beaucoup de détermination et de se montrer davantage lucides en phase de conclusion. Avant-hier, malgré la belle prestation générale, on a vu un Olivier encore loin de sa forme habituelle, un Letifi discret et un Berradhia parfois dépassé. Les joueurs du milieu ont évolué assez loin de leurs attaquants, ce qui a obligé ces derniers à reculer pour prendre part à la manœuvre. Sur le plan individuel Tayeb, Zaïem, Mahjoubi, Jaber, Nwaneri et Kasraoui sont déjà au point. C’est très rassurant avant le match retour qui s’annonce déjà très disputé. En somme, l’Espérance a quelque peu rassuré, mais n’a encore rien gagné sur le plan mathématique. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com