Accidents de circulation : La vitesse tue de plus en plus





Tunis - Le Quotidien L’excès de vitesse continue à aggraver l’hémorragie sur les routes du pays. Le bilan des accidents de l’année 2005 donne la chair de poule tellement les chiffres sont effrayants. Les statistiques communiquées par l’Observatoire national de l’information, la formation, la documentation et des études sur la sécurité routière concernant les accidents mortels enregistrés au cours de 2005 révèlent en fait la gravité du phénomène. La vitesse a été, en effet, la cause directe de la mort de 480 personnes en provoquant plus de 1945 accidents soit 17,63% du nombre global des accidents de la route. Le non respect de la vitesse autorisée par les usagers de la route motorisée a fait d’énormes dégâts humains sous forme d’handicaps et de blessures graves à plus de 3033 personnes au cours de la même année. L’Observatoire national de la sécurité routière, en coordination avec les différentes parties intervenantes dans le domaine de la circulation et de la prévention routière, a mis en fait les bouchées doubles en matière de sensibilisation.Une stratégie de communication ciblant tous les usagers de la route a été engagée, à cet effet, en vue de faire baisser le nombre des accidents mortels causés par la vitesse. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com