Siniora : «Israël nous mène en enfer»





Paris-Agences "Depuis une semaine, Israël a ouvert sur le Liban les portes à la folie et nous mène en enfer", a souligné Le Premier ministre libanais Fouad Siniora dans une interview publiée hier par "Le Figaro" dans laquelle il demande l'arrêt des hostilités et la création d'un couloir humanitaire. "Par une réaction complètement disproportionnée, ils (Israël) ont détruit le Liban, découpant le pays en morceaux. Ils brisent les ponts, les infrastructures. Ils commettent des crimes inimaginables. Israël se dit souvent victime du terrorisme. Mais depuis une semaine, c'est Israël qui pratique un terrorisme d'Etat (...) L'armée israélienne terrorise tout un peuple", a estimé Fouad Siniora. Le Premier ministre libanais avertit que les Israéliens vont "obtenir le contraire de ce qu'ils recherchent": "leurs tueries créent toujours plus de désir de vengeance et de haine contre eux, toujours plus d'actes désespérés". Interrogé sur le désarmement du Hezbollah, Fouad Siniora a répondu: "pour nous, la question essentielle est un retrait israélien de nos territoires occupés, c'est-à-dire les fermes de Chebaa, ce n'est pas le désarmement du Hezbollah. Ensuite, le gouvernement libanais assurera sa souveraineté sur tout le pays. Il aura à ce moment-là un réel monopole sur les armes dans ce pays, mais pas avant", avertit le Premier ministre libanais. La veille à Beyrouth, Fouad Siniora avait, en dressant un bilan depuis le début de l'offensive israélienne, réclamé l'arrêt d'urgence des hostilités sur une base humanitaire. Fouad Siniora a ajouté que son gouvernement réclamerait à Israël des compensations pour ses attaques sur le pays du Cèdre qui ont causé des "pertes inestimables" aux infrastructures du pays.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com