Tunis Le gérant d’une entreprise privée soupçonné d’avoir détourné plus de 700 000 dinars





Tunis — Le Quotidien Le tribunal de grande instance de Tunis a examiné récemment une affaire de détournement de fonds dont l’accusé est un gérant d’une société privée. Le préjudice porte sur sept cent mille dinars. Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une plainte déposée par trois associés dans laquelle, ils font état de plusieurs dépassements commis par le gérant de leur société qui était dans le même temps un associé. Ces agissements ont provoqué la faillite de l’entreprise. Une enquête a été alors ouverte. Au passage, le suspect a été convoqué et interrogé. Ce dernier a déclaré qu’il était au-dessus de tous les soupçons. Il a, en outre, rejeté toutes les accusations des plaignants précisant qu’il a vendu ses parts dans l’entreprise sans plus. Devant la complexité de cette affaire, les auxiliaires de la justice ont remis le dossier à un juge d’instruction. Du coup, un expert a été nommé pour évaluer la situation financière de la société. Le rapport a alors révélé plusieurs anomalies non sans donner, en partie, raison au suspect. A vrai dire, le gérant avait bel et bien le droit de vendre ses parts à la condition qu’il informe le reste des associés. Cette condition n’a pas été remplie. Mieux encore, en procédant à cette transaction, le suspect a commis plusieurs dépassements ayant affecté la situation financière de la société. L’enquête close, le tribunal de grande instance de Tunis a été saisi. L’affaire a été examiné récemment et la cour, après avoir, lu le texte de l’accusation a procédé à l’interrogatoire du suspect. Ce dernier a réitéré ses déclarations faites devant le juge d’instruction rejetant toute responsabilité dans cette affaire. La demande des avocats de la défense, la cour a décidé de reporter l’examen de cette affaire au mois de septembre prochain. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com