Addis Abeba menace d’ “écraser” militairement les islamistes somaliens





Le Quotidien-Agences Addis Abeba a menacé hier d'"écraser" militairement les islamistes somaliens tout en se disant confiant qu'ils n'oseraient pas attaquer, même si leur chef a appelé à la "guerre sainte" contre l'Ethiopie, accusée d'avoir "envahi" la Somalie. Parallèlement, de nouveaux soldats éthiopiens sont arrivés en Somalie dans une localité située à mi-chemin entre la frontière entre les deux pays et la ville de Baïdoa (250 km au nord-ouest de Mogadiscio), siège du gouvernement de transition somalien qu'Addis Abeba s'est engagé à défendre contre toute attaque des milices islamistes, ont indiqué des habitants de cette localité, Wajid. "Je pense qu'ils (les islamistes somaliens) n'oseront rien faire, car ils savent qu'il y a une force (NDLR: l'armée éthiopienne) capable de faire ce qu'elle a dit, une force capable d'écraser quiconque, au sens propre du terme", a déclaré sous couvert d'anonymat un haut-responsable gouvernemental éthiopien. "L'Ethiopie a fait savoir clairement à plusieurs reprises qu'il y a une frontière qu'ils (les islamistes somaliens) ne doivent pas franchir. S'ils le font, ils seront écrasés", a insisté ce haut-responsable. L'Ethiopie, qui possède une des armées les plus aguerries et les mieux équipées d'Afrique, joue un rôle politique prépondérant en Somalie, pays morcelé par 15 ans de guerre civile. Addis Abeba a déjà ouvertement fait part de son inquiétude sur la progression des islamistes, qui ont pris le contrôle en juin de Mogadiscio et d'une partie du pays après avoir défait des chefs de guerre soutenus par les Etats-Unis dans le cadre des opérations antiterroristes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com