Dans la peau d’un millionnaire : Les jeunes gardent les pieds sur terre





La majeure partie des jeunes rêvent de devenir riches. Une vie “five stars” et un mode de vie “VIP”, ne leur déplairaient aucunement. A priori, l’on est amené à croire que s’ils étaient richissimes, les jeunes gens feraient les quatre cents coups et réaliseraient leurs rêves les plus fous ... Que feraient justement les jeunes s’ils étaient riches? Tunis - Le Quotidien Lorsqu’on voit des jeunes réunis, on se demande toujours de quoi peuvent-ils bien parler? En fait, il suffit de se rapprocher d’eux pour comprendre leurs besoins et cerner leurs aspirations. Leurs conversations n’ont rien d’extraordinaire. Elles valsent entre les sujets de poids et d’autres beaucoup plus légers. Ils parlent de tout et de rien, mais ce qui est remarquable, c’est que l’aspect de rêve est nettement ressenti à travers leurs discours. Ils parlent certes de ce qu’ils vivent et de ce qu’ils ont, mais ce dont ils parlent le plus, c’est ce qu’ils ne possèdent pas, notamment la liberté totale et l’argent ... Ces deux éléments réunis, nous poussent à croire que s’ils disposaient d’un bon paquet d’argent, il feraient de vrais miracles .... Si un jeune a entre les mains une considérable somme, il achèterait tout ce dont il a toujours rêvé : une villa moderne avec piscine et gazon dans l’un des quartiers les plus hyppés, une caisse toute option, des habits de marque, les plus sophistiqués des accessoires et des gadgets. Il se payera très probablement plusieurs voyages, assistera aux plus grands concerts et se payera peut-être bien des body-guards ... Une manière de réaliser tout ce qui a été jusque là impossible. Que feraient justement les jeunes avec un million de dinars? Marouène Essaddi, 22 ans, technicien supérieur, vient d’avoir son diplôme. Le jeune homme a plein de projets en tête. Pour réaliser, il lui faut de l’argent. Avec un million de dinars Marouane pense pouvoir concrétiser ses rêves comme par un coup de baguette magique. “Si je serai millionnaire, la première chose que je ferai est de monter ma propre boîte d’informatique. J’ai toujours rêvé d’être un chef d’entreprise. Ensuite, j’achèterai une villa spacieuse pour mes parents. Je ferai aussi en sorte à ce que j’aide tous ceux qui ont des problèmes d’argent dans mon entourage familial et amical. Je rêve aussi d’aller en Australie et en Grèce, ce sont deux pays que je rêve de voir. Je pense que je ne ferai aucune folie même si je serai milliardaire. Je resterai moi-même et je ne prendrai pas la grosse tête”, dit-il. Mourad 21 ans candidat au bac, reste aussi très raisonnable. Le jeune homme dit que celui qui aura une telle chance doit faire preuve d’altruisme. “Si j’aurai un milliard je bâtirai en premier lieu une mosquée dans mon quartier. Ensuite, je consacrerai environ 300 mille dinars pour aider ceux qui sont dans le besoin. Je commencerai par aider les membres de ma famille ensuite les amis et les voisins. Avec 500 mille dinars je créerai une usine. La plus grande des fabriques qui nécessite plusieurs employés et ouvriers et j’embaucherais tous ceux qui ont un niveau de vie restreint. Ainsi, j’aurai participé pour minimiser davantage le taux du chômage et j’aiderai plusieurs familles à vivre dans la dignité. S’il me reste un peu d’argent j’achèterai une petite maison et une voiture. Je pense que l’argent ne fait pas le bonheur s’il n’est pas utilisé à bon escient. Et je trouve que la richesse qui émane de l’intérieur est beaucoup plus durable et positive”. Ceux qui ont de l’argent doivent penser à ceux qui n’en ont pas... Ainsi la vie de tout un chacun sera meilleure”, dit-il. Mohamed 21 ans, étudiant, voudrait tant devenir riche. Le jeune homme pense que l’argent est le moyen le plus sûr pour vivre à l’abri du besoin et pour être en sécurité, “L’argent, ajouté à d’autres éléments peut faire le bonheur de la personne. Si j’aurais un million de dinars, je consacrerai le tiers de la somme pour financer des œuvres caritatives. Je partagerai cette somme entre les personnes qui sont dans le besoin. Le reste je le garderai pour vivre, voyager, aller un peu partout dans le monde. J’airai en Grande Bretagne pour faire des affaires là-bas et agrandir davantage mon compte. Ensuite, je ferai tout ce qui me passera par la tête. J’aurais l’occasion de réaliser tous mes rêves, mais sans jamais piétiner les autres et sans fouler aux pieds mes principes”, dit-il. Marouane Khochbat, 23 ans étudiant, veut garder les pieds sur terre. Le jeune pense que s’il devient riche, il doit tout changer dans sa vie mais sans changer ses croyances et ses idées. “L’argent et la richesse sont des dons de Dieu que l’être humain doit utiliser dans le bon sens. Si j’aurais une aussi énorme somme, je payerai à ma mère un pèlerinage. Lorsqu’elle sera de retour, elle trouvera une nouvelle maison de “haut standing”, je m’achèterai une belle voiture et je consacrerai une bonne partie pour l’insertion dans un projet commercial bien étudié, Je ferai don d’une bonne partie de l’argent aux personnes démunies, aux orphelins, aux vieilles personnes et aux handicapés. Cet argent doit faire aussi bien mon bonheur que le bonheur des autres”, dit-il. Abir Chemli


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com