C.A.B. : Repartir sur des bases solides





Après la saison catastrophique (la saison écoulée) au cours de laquelle le club a failli passer au purgatoire, les choses semblent avoir évolué, dans le bon sens, cette saison. Pour le présent exercice, le comité directeur, sous l’impulsion de son président, M. Ahmed Karoui, a pris solidement les rênes du club afin de ne pas tomber dans les mêmes erreurs et éviter au CAB des jours difficiles. Contrairement à la saison écoulée, le choix de l’entraîneur a été vite réglé. C’est l’enfant du club, M. Oumeya qui a été plébiscité et ceci avec un consensus total. Cette question vite tranchée, ce choix a permis au CAB d’entamer la préparation de l’actuelle saison assez tôt. En effet, les Bizertins ont entamé leur préparation depuis un mois déjà. Ceci ne leur était pas arrivé depuis assez longtemps. La première étape s’est déroulée à Bizerte. Sachant que les joueurs avaient beaucoup souffert physiquement, la précédente saison, Oumeya a tenu à «forger ses poulains». La seconde étape s’est déroulée du 29 juin au 10 juillet au complexe de Aïn Draham où le CAB retournera pour une semaine durant la période du 02 au 07 août. Entre ces deux mises au vert à Aïn Draham, les Cabistes ont regagné Bizerte où ils ont disputé une rencontre amicale contre l’Equipe nationale junior soldée par un résultat de parité (1 à 1). Deux autres rencontres amicales sont prévues le 23 courant à Béja contre l’OB puis le 26 contre l’équipe algérienne de Chlef (qui se trouve en stage à Aïn Draham). Côté effectif, et sans tomber dans les mêmes «erreurs» de la saison écoulée, les joueurs qui n’ont pas donné satisfaction ont été libérés. D’autres, en fin de contrat, sont partis vers d’autres cieux (Hassen Bejaoui par exemple). Pour ce qui est des arrivées, les anciens enfants du club sont rentrés au bercail : Moez Ben Thabet, Zied Laâroussi, Ahmed Douaib et Gantassi. A ces «arrivées retours» se sont greffés les recrutements de Saber Mhamdi (OB), Anis Arfaoui (JS), Jihed Zarrouk (EGSG), Bouzgarrou (ESS) et Ndaye Monero. Il semble que cet amalgame de joueurs, sous la férule de Oumeya, pourrait faire oublier les déboires de la saison écoulée et redonner les espoirs d’un bon parcours pour l’exercice à venir. A. OUAKAD


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com