Brise d’été





Carthage Programmé au profit de l’Association Basma pour cette soirée qui coïncide avec la Fête de la République, le spectacle «Vents 440» est un voyage délicieux dans les civilisations et musiques du monde. Riadh Fehri sera pour la première fois sur la scène du Festival internationale de Carthage, accompagné par une cinquantaine de musiciens de chez nous et d’ailleurs. «Vents 440» résume deux principes qui ont fait ce spectacle : pour le vent, c’est ce mouvement d’air, qui, en se déplaçant, transporte le pollen pour féconder les fleurs... et dans cette création, c’est cet air qui souffle ramenant l’innovation, transportant des airs de musique d’ici et d’ailleurs. Quant à la deuxième partie de cette appellation, c’est à dire «440», les professionnels connaissent bien ce code international utilisé pour l’accord des instruments de musique. C’est dans cette vision que Riadh Fehri a tissé son spectacle bien épicé de notes de musique symphonique, de jazz, blues, flamenco..., un spectacle où les couleurs tunisiennes se conjugueront à celles de l’Autriche et des USA. Bon vent ! Palais Abdellia - La Marsa Avec «Oued Errabîi» (L’oued du printemps), Abdelkader Mokdad et toute l’équipe artistique et technique du Centre National des Arts Dramatiques et Scéniques de Gafsa débarqueront sur la scène de ce palais splendide pour raconter une histoire où l’humour et la critique de la société s’entremêlent. «Oued Errabîi» est un tableau qui dessine les vices d’une société changeante pour les dévoiler dans un premier temps et rêvant de les corriger dans un deuxième temps. Rendez-vous, ce soir, avec Latifa Gafsi, Saloua Amine, Hamza Jebali, Mohamed Malek, Mohamed Hédi Al-Bahri, Kamel Bouazizi... et sans oublier le talentueux Abdelkader Mokdad qui partage avec ces noms la scène du Palais Abdellia. Nabeul La deuxième soirée des «Nuits cinématographiques de Nabeul» sera nabeulienne à 100%. Anis Lassoued, l’enfant prodige et originaire de cette ville, présentera ses trois créations cinématographiques : «Le pendule» (doc, 10 mn), «Les poupées de sucre de Nabeul» (doc, 26 mn) et «Saba Flous» (court métrage, 100 mn). Ces trois productions seront projetées à l’espace «Sidi Slimène» et ce à partir de 22h00 ! Boukornine Dansez avec Mondher King, tel semble être le slogan de cette soirée que propose le comité directeur du Festival de Boukornine pour son public jeune. Un gala dansant sur les rythmes endiablés de ce Dj pour tous ceux qui veulent se déhancher et libérer leur corps. Hammamet Un grand rendez-vous attend, ce soir, les fans de l’artiste tunisien Mohamed Jebali. Avec plus de quinze ans de carrière, ce chanteur a su imposer son cachet et confirmer son talent. Des tournées réussies en Syrie, Suisse, Allemagne, Irak, au Maroc..., des albums à succès et des participations dans plusieurs feuilletons tunisiens ont valu à Mohamed Jebali une place dans le cœur des Tunisiens. Ce soir, ce chanteur offrira aux Hammamétois et aux fidèles de ce festival un bouquet de chansons tirées de ses sept albums : «Ghezala», «Ghazret inek», «Seyssi alaya», un cocktail des chansons d’Oum Kalthoum et Abdelhalim Hafedh, «Khallini B’janbik», «Enti El Koll» et «Habib Ouyouni». «Je pense qu’après plus de quinze ans de carrière, je suis prêt pour présenter une soirée avec mes propres productions personnelles», a déclaré Jebali, lors de la conférence de presse, tenue à Hammamet, pour présenter le programme de cette 42ème édition. Radès «C’est le destin qui a voulu ça» (Oufa al Maktoub) est l’intitulé de cette soirée théâtrale signée par le jeune metteur en scène Sadok Halwes. Naima El Jeni et Dorsaf Mamlouk partageront avec vous cette rencontre où le comique se conjugue au tragique pour présenter cette histoire aigre-douce de la vie conjugale. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com