Les Israéliens écartent tout espoir d’une trêve rapide : «Ce sera nous ou le Hezbollah»





• Sept membres d’une même famille tués dans un raid israélien • L’armée israélienne fait venir des renforts à Bint Jbeil et Yaroun • Des tirs de roquettes sur Haïfa, Safed et Maalot font un mort et 69 blessés Israël a affirmé hier sa détermination à neutraliser le Hezbollah libanais, écartant tout espoir d’une trêve rapide dans le conflit sanglant déclenché il y a deux semaines. Les raids aériens se sont poursuivis faisant 7 morts alors que 16 roquettes ont été tirées sur Haïfa. Le Quotidien-Agences «Ce sera nous ou le Hezbollah", a lancé devant le Parlement le vice-Premier ministre Shimon Peres. Et s'adressant au peuple libanais, il a ajouté: "Vous non plus n'avez pas le choix. Ce sera vous ou le Hezbollah. En ce qui nous concerne, c'est une question de vie ou de mort". Cette déclaration ajoutée à celle de Olmert affirmant sa "détermination à continuer de se battre contre le Hezbollah" montrent clairement qu'Israël n'a aucune intention de cesser son offensive lancée le 12 juillet. Bien au contraire, outre ses raids aériens et maritimes, l'armée a intensifié ses opérations terrestres. Les bombardements sur le Liban sud se sont poursuivis hier et une famille de sept personnes a été tuée lorsqu'un missile a détruit leur maison dans la localité de Nabatyié, à 75 km au sud de Beyrouth. L'aviation israélienne a effectué neuf autres raids sur les localités de Khiam, de Kfar Killa, dans la région de Marjayoun, et contre le village de Debbine, selon la police. D'autre part, des vedettes israéliennes bombardaient hier plusieurs localités du Liban sud, entre Naqoura -- où se trouve le siège de la Force intérimaire de l'Onu pour le Liban (Finul)-- et le port de Tyr (83 km au sud de Beyrouth), selon l'agence nationale d'information ANI. "Il y a des combats intenses à la périphérie de Bint Jbeil et de Yaroun", a déclaré Milos Strugar, le porte-parole de la FINUL. "L'armée israélienne a fait venir des renforts hier (lundi) et dans la nuit à partir de Maroun al-Ras en direction de Bint Jbeil et Yaroun", a-t-il ajouté. Selon Strugar, les chars israéliens étaient arrivés avant-hier soir jusqu'aux portes de Bint Jbeil mais n'ont pas pu y pénétrer. Cinq soldats israéliens ont été blessés lors des affrontements. A noter que l’armée isrélienne a affirmé avoir occupé Bint Jbeil. * Pluie de roquettes Par ailleurs, une salve de seize roquettes tirées par le Hezbollah à partir du Liban sud s'est abattue hier sur Haïfa, faisant un mort et des dizaines de blessés, dont trois grièvement atteints, selon des sources policière et médicale. D'autres roquettes sont tombées sur les localités de Safed et Maalot, en Galilée, selon la source policière. A Haïfa, les roquettes ont frappé au moins une maison et un autobus qui transportait des passagers, a-t-on précisé. Le chauffeur du véhicule est l'un des blessés graves. Selon le Magen David Adom, l'équivalent israélien de la Croix rouge, les cinq blessés ont été touchés par des éclats et par des billes d'acier que le Hezbollah introduit dans les roquettes pour "améliorer" l'efficacité des projectiles. Ils ont été conduits à l'hôpital Rambam de Haïfa. Un responsable de la police a fait état d'une salve de douze roquettes sur la ville, tout en soulignant que quatre autres étaient tombées dans des secteurs éloignés de la cité. "Une roquette a frappé le rez-de-chaussée d'une maison sur le mont Carmel (qui domine Haïfa) faisant trois blessés. Une autre roquette est tombée près d'autres maisons, sans faire de blessé. Les victimes ont été évacuées vers l'hôpital Rambam tout proche", a indiqué ce responsable. "Ce n'est pas encore la paix", a déclaré le maire de Haïfa, Yona Yahav, en notant que des roquettes étaient tombées dans un secteur commerçant où plusieurs magasins étaient ouverts. L'armée israélienne avait menacé lundi de détruire "dix immeubles" de la banlieue sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah, en représailles "à chaque tir de roquette" du parti chiîte contre la ville de Haïfa, à une quarantaine de km de la frontière du Liban.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com