Adultère L’époux et l’institutrice condamnés à un an de prison





Tunis - Le Quotidien s Le tribunal de première instance de Tunis a condamné récemment un homme marié et une institutrice à une année de prison. Les deux accusés sont impliqués dans une affaire d’adultère. Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une information parvenue à l’épouse évoquant une liaison entre son mari et une autre femme. Dans la mêlée, l’épouse a découvert que son conjoint a loué une maison où il recevait sa maîtresse. Après avoir identifié le quartier où se situe ladite maison, l’épouse a décidé de s’y rendre. Elle s’est faite, alors, accompagner par sa sœur et son fils. Arrivée sur les lieux, l’épouse a été accueillie par une femme qui lui a ouvert la porte refusant la laisser entrer. Il faut dire qu’à cet instant les doutes de l’épouse se son accentués. Alors, elle a décidé de s’introduire à l’intérieur de la maison par la force. Coup de théâtre, l’épouse a surpris son mari habillé d’un pyjama alors que la femme qui lui avait ouvert la porte portait une chemise de nuit. Après une petite altercation, l’épouse s’est retirée avant de se diriger vers le poste de police le plus proche où elle a porté plainte à l’encontre de son mari l’accusant d’adultère. C’est ainsi qu’une enquête a été ouverte et qui a abouti à la convocation de l’époux et de la suspecte. Interrogé le mari a déclaré que les rapports qu’il entretenait avec la suspecte sont au-dessus de tous soupçons. L’époux a précisé, en outre, qu’il a aidé la femme impliquée avec lui dans cette affaire à louer une maison. Il n’a pas nié, toutefois, le fait qu’il lui rendait, de temps en temps, visite. De son côté, la suspecte a rejeté les accusations portées à son encontre. Elle a déclaré qu’elle est institutrice et ce statut ne lui permettait pas de tels écarts de conduite. L’enquête close, le dossier de cette affaire a été remis à la justice. L’instruction a, ensuite, conclu à l’inculpation des deux protagonistes d’adultère et de complicité. Traduits récemment devant le tribunal de première instance de Tunis, ils ont écopé d’un an de prison chacun. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com