Tunis Un premier vol qui coûte six mois de prison





Il n’arrivait pas à dormir à cause de la chaleur suffocante. Alors, il est sorti prendre l’air, sans penser qu’il allait être attiré par le gain facile. C’est qu’au beau milieu de la rue, une fenêtre ouverte allait l’encourager à rendre visite à une maison où il a dérobé l’équivalent de cinq mille dinars ... Tunis - Le Quotidien Son avocat dira de lui qu’il n’a jamais été impliqué dans une affaire judiciaire. Il a ajouté que son client a débarqué tout à fait par hasard dans le monde du crime. C’est pourquoi, l’avocat de la défense a prié la cour d’être clémente envers ce jeune homme âgé de vingt cinq ans. Originaire d’un quartier populaire de la capitale, l’accusé dans cette affaire avait quitté au moment des faits son domicile pour aller prendre l’air. Quoiqu’il faisait tard et la rue était pratiquement déserte, il n’arrivait pas à dormir. Il est vrai que la chaleur suffocante empêchait bien de personnes à trouver le sommeil. Ce soir là, ses pieds allaient le conduire loin de son domicile et alors qu’il s’apprêtait à rebrousser chemin, il remarqua une fenêtre ouverte. Il n'avait pas besoin, cependant, d’escalader un mur pour aller jeter un coup d’œil à l’intérieur. Il a suffi qu’il baisse sa tête pour comprendre qu’il s’agit d’une maison déserte. Sans mesurer la gravité de son acte, il a sauté à l’intérieur et à l’aide d’un briquet, il a pu avoir une idée sur ce qu’il y avait comme meubles et autres objets de valeur. Il fut, cependant, attiré par un tiroir entrouvert sur lequel il braqua le briquet pour découvrir qu’il contenait des bijoux. Sans la moindre hésitation, il s’est mis à ramasser le butin avant de le cacher dans ses différentes poches. Après quoi, il s’est glissé à l’extérieur quittant les lieux comme si de rien n’était. Ce n’est que le lendemain que les occupants de la maison allaient découvrir ce vol. Du coup, ils sont allés porter plainte au poste de police de leur localité. Il faut dire que le voleur n’a pas eu beaucoup de chance puisqu’un simple prélèvement des empreintes a permis aux enquêteurs d’identifier l’auteur de ce forfait. Arrêté le jeune homme aux vingt trois printemps s’est effondré avouant les faits. D’ailleurs même l’or a été récupéré. Le voleur d’un jour n’a pas trouvé le temps de l’écouler sur le marché. Traduit récemment devant le tribunal de première instance de Tunis, il a demandé le pardon à la cour. Son avocat a tout fait pour lui trouver des circonstances atténuantes. Finalement, la cour l’a condamné à six mois de prison avec sursis. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com