“VHS Kahloucha” : A la conquête du festival international de Marseille





Un discours vrai et de l’audace dans la conception, frappant fort sur le grand écran. C’est le cas, de “VHS Kahloucha” qui se fraie un chemin dans les grands festivals. A commencer par “Cannes”, en attendant “Fid Marseille” prévu du 6 au 11 juillet. Le documentaire de Nejib Belkadhi, rappelons-le, a été projeté en premier lors du “Festival Doc à Tunis” tenu dans sa première édition du 5 au 9 avril dernier. Cela lui a donné la possibilité de contempler bien d’autres cieux. Le documentaire commence déjà à retrouver du succès puisqu’il a été applaudi par un public de pros à Cannes. Le documentaire parle de l’aventure de Moncef Kahloucha, un personnage subversif qui, avec des moyens presque inexistants, arrive à faire du cinéma. Il porte en lui le rêve de se mesurer aux Grands du domaine. Une histoire vraie qui nous amène à découvrir bien d’autres mentalités à travers les dédales les plus reculés de la ville de Sousse. La ville de Marseille accueille Kahloucha pour la 17ème édition du Festival international du documentaire; une manifestation de la trempe du festival de “Cannes” sauf qu’elle est plus spécialisée, et encore plus sélective. Cent films documentaires y seront projetés dont trente seulement seront en compétition. “VHS Kahloucha” en fait partie. Pendant cette édition du festival, trois rétroperspectives seront proposées : celle du cinéaste Hormut Bitomski, figure majeure documentaire allemand contemporain, en suite du cinéma documentaire allemand contemporain, ensuite du cinéma documentaire du Catalan Joaquim Jorda et enfin au Québécois Robert Morin. On apprend aussi d’après la programmation que “dans le cadre de la collaboration reconduite avec “Les cahiers du cinéma”, Emmanuel Burdeau, leur rédacteur en chef, propose un programme dédié à la stimulation qu’exerce aujourd’hui la forme documentaire sur les films de fiction. Intitulé significativement “Be with mo”, il s’agit d’un manifeste de l’ouverture qui vise à user du documentaire dans la fiction pour en finir avec les faux débats. Bien d’autres personnalités du cinéma y seront conviées ... Le tout donnera à voir une manifestation qui célèbre le documentaire en tant qu’art à part entière. Mona BEN GAMRA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com