Adultère : Huit mois de prison à l’encontre de l’épouse





Huit mois de prison, tel est le verdict rendu par un tribunal de Kairouan à l’encontre d’une femme mariée accusée d’avoir trompé son mari... Tunis - Le Quotidien Agée de quarante-trois ans, cette épouse avait à affronter le témoignage de ses propres enfants. C’est que son mari pour prouver sa culpabilité a fait appel à ses deux fils pour dévoiler aux enquêteurs les activités douteuses auxquelles s’est livrée leur mère. Selon le mari, l’accusée s’est liée à deux jeunes gens du quartier. Rapidement, les nouvelles de ces liaisons sont parvenues à l’époux qui a mené sa propre enquête. Le mari, en interrogeant ses deux fils a découvert que sa femme recevait au domicile familial deux jeunes gens. La mère passait beaucoup de temps avec eux l’absence du père. Arrêtée, l’épouse a nié les faits déclarant que son mari voulait se séparer d’elle pour se remarier avec une autre femme. D’ailleurs, il a monté toute cette histoire pour l’obliger à demander le divorce. Seulement, en entendant une deuxième fois les deux enfants les auxiliaires de la justice ont eu la confirmation de la culpabilité, de l’épouse puisque ses deux fils ont réitéré leurs déclarations témoignant contre leur mère. Inculpée d’infidélité conjugale, l’épouse a été traduite devant un tribunal de Kairouan qui l’a condamnée à huit mois de prison. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com