Joseph Blatter : «Il n’est pas question de vidéo!»





Sepp Blatter a de nouveau estimé lundi que «la vidéo n’ (était) pas une solution idéale» pour aider les arbitres, au sujet de la polémique du but refusé à la France contre la Corée du Sud. «Arrêter le match» pour juger une action litigieuse avec la vidéo, «Je ne pense pas que cela soit la solution idéale», a dit Blatter en évoquant le but - valable selon les images TV - refusé à Patrick Vieira à la 32ème minute du match du groupe G, dimanche à Leipzig. Le président de la FIFA s’est prononcé en revanche en faveur de «la solution du ballon avec la puce (électronique) pour déceler s’il est rentré ou pas dans le but». Il s’est prononcé pour «un système (spontané) identifiable par l’arbitre», ajoutant que cette «aide technique» déjà testée par la FIFA au championnat du monde des moins de 17 ans au Pérou en septembre 2005 n’était «pas encore prête à 100%». «On va l’introduire cet automne», a-t-il ajouté sans rentrer dans les détails. «Notre jeu est basé sur l’erreur humaine, tout le monde commet des erreurs», a répété Blatter. «Puisque la vidéo n’existe pas pour cette Coupe du monde, il ne nous reste plus qu’à accepter cette décision ou non-décision de l’arbitre». «La France crie au scandale», a insisté le dirigeant, mais «quand on domine d’une telle façon une première mi-temps, on n’a pas le droit de laisser passer ce match dans les mains de l’adversaire. Ca il faudrait peut-être aussi le dire et ne pas chercher simplement la faute chez un arbitre ou un juge de ligne». «Il existe un pays qui peut être frustré et qui doit rentrer chez lui: la Côte d’Ivoire à qui on a volé un penalty», a-t-il également admis. Enfin, interrogé au sujet d’une éventuelle rivalité entre Franz Beckenbauer et Michel Platini pour le poste de président de l’UEFA, Blatter a coupé court: «Beckenbauer n’est pas candidat».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com