Darfour : Béchir rejette toute intervention internationale





Khartoum-Agences Le président soudanais Omar al-Béchir a réitéré son opposition au déploiement d'une force internationale dans la province occidentale du Darfour en proie à la guerre civile, affirmant que son pays ne sera pas "recolonisé". "Je jure qu'il n y aura aucune intervention militaire internationale au Darfour tant que je suis au pouvoir", a déclaré Béchir lors d'un meeting du Parti du Congrès national au pouvoir, cité par la radio d'Etat. "Le Soudan, qui a été le premier pays au sud du Sahara à obtenir l'indépendance ne peut pas être maintenant le premier pays recolonisé", a-t-il poursuivi. Les Nations Unies souhaitent le déploiement d'une importante force de maintien de la paix au Darfour pour la fin de l'année ou début 2007, pour prendre la relève des troupes de l'Union africaine (UA), mal équipées et sous-financées. Le Soudan avait auparavant affirmé qu'il n'accepterait pas le déploiement de cette force sans son accord préalable, mais s'était néanmoins montré prêt à discuter de la question depuis la signature en mai à Abuja d'un accord de paix avec le principal groupe rebelle du Darfour. Depuis le déclenchement de la guerre civile il y a plus de trois ans dans cette province grande comme la France, les combats et la crise humanitaire qui l'accompagne, ont fait entre 180.000 et 300.000 morts et 2,4 millions de déplacés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com