Un avocat de Saddam tué avant les plaidoiries : L’Irak sombre dans le chaos





Un avocat de l'équipe de défense du président déchu Saddam Hussein, Khamis al-Obeidi, a été assassiné hier à Bagdad, à moins de trois semaines des plaidoiries devant le Haut tribunal pénal irakien alors qu'ailleurs en Irak neuf personnes principalement des policiers ont été tués dans des attaques. Le Quotidien-Agences "Une vingtaine d'hommes armés, vêtus en civil mais affirmant appartenir au ministère de l'Intérieur, ont pénétré à notre domicile à l'aube et ont emmené mon mari", a déclaré sa femme. C'est le troisième avocat de Saddam Hussein et de ses sept coaccusés à être assassiné depuis le début du procès, le 19 octobre 2005 Une source du ministère de l'Intérieur a indiqué que "le corps (de l'avocat) a été trouvé quelques heures après au rond-point Sabah al-Khayyat", dans le nord-est de Bagdad. Un témoin a indiqué que des hommes armés avaient tiré une balle dans la tête de l'avocat avant de s'enfuir. Sur le sol, se trouvaient des entraves en plastique utilisées pour lier les poignets. L'avocat était vêtu d'une dichdacha (robe masculine) maculée de sang. Interrogé par l'AFP, l'un des principaux avocats de Saddam Hussein, l'Irakien Khalil al-Doulaïmi a indiqué que son confrère, un Arabe sunnite de 54 ans, était l'avocat de Saddam Hussein et de son demi-frère Barzan al-Tikriti. "C'est un acte criminel destiné à porter atteinte à la défense au moment où celle-ci prépare ses plaidoiries pour l'audience du 10 juillet. Mais nous allons continuer notre travail", a-t-il dit. Vivant discrètement à Bagdad, cet avocat avait adopté un profil bas et circulait sans gardes du corps, se rendant dans la Zone verte, secteur ultra-protégé de Bagdad, uniquement à la veille des audiences du tribunal. Un responsable américain proche du tribunal a assuré que "les avocats s'étaient vus proposer un ensemble de mesures de sécurité parfois meilleures que celles offertes aux magistrats de la cour". "Certains les ont acceptées en totalité et d'autres partiellement. Il a été proposé à cet homme (Khamis al-Obeidi) de rester dans la Zone verte mais il avait refusé. Le ministère de l'Intérieur lui avait alloué un budget pour sa sécurité d'après ce que nous savons, il l'avait accepté". Le chef des juges d'instruction du tribunal Raed Jouhi a fustigé cette attaque. "Il s'agit d'une opération terroriste contre l'ensemble du peuple irakien et contre l'établissement d'un Etat de droit", a-t-il dit. Selon lui, ce meurtre n'affectera pas le déroulement du procès et il a appelé les avocats à "continuer à préparer leurs plaidoiries". Le 8 novembre 2005, un avocat de Taha Yassine Ramadan, ex-vice-président, avait été tué par des hommes armés à Bagdad. Il s'agissait de Adel Mohammed Abbas. L'un de ses confrères, Thamer H'moud Hadi, qui défendait Barzan al-Tikrit, demi-frère de Saddam Hussein, a été blessé dans l'attaque. Le 19 octobre 2005, date de l'ouverture du procès, Me Saadoun al-Janabi a été tué après avoir été enlevé dans son bureau. * Attaques Sur le terrain, neuf policiers ont été trouvés la mort en Irak, dont deux dans une attaque à la voiture piégée à Bagdad. "Deux policiers ont été tués et 14 blessés dans l'explosion d'une voiture piégée devant un restaurant à Sadr City", grand quartier chiîte dans le nord-est de Bagdad, a indiqué une source de sécurité. Par ailleurs, dans la capitale, placée depuis le 14 juin sous haute surveillance en application d'un plan de sécurité impliquant plus de 50.000 hommes, un ancien pilote de l'armée de l'air irakienne à l'époque de Saddam Hussein a été assassiné et un employé du Waqf (biens religieux) sunnite ont été tués, selon cette institution religieuse. Dans la région de Baaqouba, au nord de Bagdad, cinq policiers ont été tués dans plusieurs attaques tandis que 16 corps de personnes exécutées par balles ont été retrouvés dans la ville de Mossoul, plus au nord. Enfin, le Conseil consultatif des moujahidine, dominé par la branche irakienne d'Al-Qaïda, a menacé hier d'exécuter les quatre diplomates russes qu'il affirme détenir en otages, selon un communiqué mis en ligne sur un site islamiste.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com