Vers une réduction de troupes US cette année





Le Quotidien-Agences Le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld a rencontré hier à Washington le commandant des forces américaines en Irak, le général George Casey, pour des discussions qui devaient porter sur les perspectives de réduction de troupes américaines cette année. Le conseiller irakien à la sécurité nationale Mouaffak al-Roubaïe a donné le ton dans un point de vue publié mardi dans le Washington Post en déclarant qu'une réduction significative des troupes américaines en Irak était envisagée cette année. "L'ambition de l'Irak est d'avoir un contrôle total du pays d'ici la fin 2008", écrit al-Roubaïe. "En pratique, cela voudra dire une réduction significative des troupes étrangères. Nous envisageons que les troupes américaines soient inférieures à 100.000 d'ici la fin de l'année, et que la plupart des soldats américains restants soient partis d'ici la fin 2007", a-t-il ajouté. Mais la question se pose de savoir dans quelle mesure les 265.000 hommes des forces de sécurité irakiennes sont capables de prendre le relais des troupes américaines dans un climat de violences interconfessionnelles. Le Pentagone n'a pas donné de détails sur les sujets qui seront abordés pendant ces deux jours de discussions entre Rumsfeld et la hiérarchie militaire. Mais l'on s'attend à ce qu'ils passent en revue l'évolution de la situation en Irak et les perspectives pour des réductions de troupes. Interrogé sur l'article de al-Roubaïe, un porte-parole du Pentagone s'est refusé à confirmer les chiffres avancés par le responsable irakien, mais il a noté que le général Casey et l'ambassadeur américain à Bagdad Zalmay Khalilzad travaillaient en étroite coordination avec le gouvernement irakien. Le général Casey avait déclaré il y a plusieurs mois qu'il ferait des recommandations en la matière ce printemps, qui prenait fin hier. L'an dernier, il avait tablé sur une baisse "assez significative" en 2006 en fonction des progrès des forces de sécurité irakiennes et des avancées politiques. Le Pentagone a laissé entendre que le niveau de troupes pourrait être ramené à 100.000 d'ici la fin 2006 contre environ 133.000 actuellement. En attendant, le département de la Défense a annoncé que 21.000 hommes stationnés aux Etats-Unis avaient reçu l'ordre de se préparer à partir pour l'Irak avant la fin de l'année, dans le cadre de rotations d'unités. Des responsables du Pentagone ont toutefois indiqué que ces déploiements étaient susceptibles d'être modifiés, en fonction d'éventuelles décisions concernant l'importance des effectifs en Irak.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com