Brésil : Le retour du foot-samba





Avec 4 buts et un des matches les plus plaisants du Mondial 2006, le Brésil a enfin montré toute l’étendue de son talent pour s’assurer avec brio la première place du groupe F et enterré les derniers espoirs du Japon de leur compatriote Zico. Les Ronaldo, Kaka, Ronaldinho et autres Robinho ont offert un excellent spectacle pour replacer le Brésil parmi les favoris et redonner un peu de vigueur à ceux qui essayent d’associer victoire et beau jeu. «Celui qui ne marque pas finit par encaisser», dit-on souvent au Brésil. Déjà qualifié, le Brésil a largement dominé la première période avec des occasions nettes à la pelle. Kawaguchi, le gardien nippon, a sorti pas moins de 5 beaux tirs cadrés en corner, dont deux d’un Ronaldo qui a confirmé sa progression, lors de la première demi-heure. Sans compter deux tirs non cadrés de Kaka et Ronaldinho. Mais il est vrai que le Brésil n’avait pas pris de buts en 180 minutes alors qu’il n’a fallu que 34 minutes au Japon pour trouver la faille par Tamada. Ce but n’a toutefois pas troublé les Champions du Monde qui ont aligné leur 3ème succès en trois rencontres de poules pour porter à 10 le record du nombre de victoires consécutives en Coupe du Monde grâce notamment à un doublé de Ronaldo retrouvé, auteur de ses 13ème et 14ème réalisations en Coupe du Monde, qui lui permettent de dépasser Pelé (12) et Just Fontaine (13) pour rejoindre Gerd Müller comme meilleur buteur de l’histoire des Mondiaux.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com