M. Abdelwaheb Abdallah au Forum Crans Montana : «La Tunisie réaffirme sa volonté d’ouvrir de nouvelles perspectives afin de renforcer le dialogue méditerranéen»





M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères, a conduit la délégation de la Tunsie à la 17ème session annuelle du Forum Crans Montana, qui se tient à Monaco, du 22 au 25 juin 2006. Monaco - TAP Dans une allocution prononcée, avant-hier, devant ce Forum, M. Abdelwaheb Abdallah a souligné la ferme et constante volonté qui anime le Président Zine El Abidine Ben Ali d’œuvrer en vue de construire la paix dans la région et de développer un partenariat solidaire et mutuellement bénéfique entre les pays des deux rives de la Méditerranée. Il a rappelé dans ce contexte, le discours précurseur prononcé par le Président Zine El Abidine Ben Ali, le 22 juin 1993, devant le Parlement européen, dans lequel le Chef de l’Etat a notamment mis en exergue la volonté de la Tunisie d’ouvrir de nouvelles perspectives pour le renforcement du dialogue et de la coopération entre l’ensemble des regroupements méditerranéens et pour la revitalisation du dialogue arabo-européen. Evoquant le processus de Barcelone, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que les acquis et les avancées constatés dans ce processus, mettent en exergue l’approche prônée par la Tunisie pour une vision globale et une action concertée pour faire face aux multiples défis. Il a ajouté que les déceptions, certes relatives, accumulées depuis la signature de l’accord de Barcelone, ne doivent pas occulter le fait que le Processus de Barcelone a favorisé certaines avancées et qu’il constitue, pour tous les pays concernés, un choix stratégique qu’il convient de dynamiser et d’approfondir, soulignant que les pays arabes méditerranéens sont, au même titre que les pays européens les initiateurs de ce processus qui demeure porteur d’espoir. Il a rappelé, par ailleurs, que la Tunisie a été le premier pays à proposer et à abriter, en décembre 2003, le premier sommet du dialogue 5+5 entre les chefs d’Etat des pays de la Méditerranée occidentale ajoutant que ce sommet s’est révélé un “véritable cadre de concertation, de réflexion et de recommandations”. Il a, également, rappelé le rôle de la Tunisie dans le processus d’instauration d’une société de l’information équilibrée et solidaire, réalité qui a vu le jour au cours du Sommet Mondial sur la Société de l’information, organisé à Tunis, en novembre dernier. M. Abdelwaheb Abdallah a, d’un autre côté, mis en exergue l’action de la Tunisie en vue de l’instauration des conditions de paix et de stabilité dans la région, soulignant sa contribution efficace et discrète notamment au processus d’Oslo qui a facilité le lancement du processus de paix au Moyen-Orient. Il a affirmé, en outre, la conviction de la Tunisie que seule une perception globale peut limiter progressivement les migrations clandestines, l’approche sécuritaire devant être accompagnée par des mesures en matière de développement économique et social. M. Abdelwaheb Abdallah a également indiqué que la Tunisie a montré la voie en matière de dialogue entre les civilisations, les cultures et les religions et en matière de compréhension et de respect mutuel, mettant en exergue les initiatives du Président Zine El Abidine Ben Ali dans ce domaine, notamment l’adoption de la Charte de Carthage pour la tolérance et la création de la Chaire Ben Ali pour le dialogue des civilisations et des religions. Il a ajouté, à ce propos, que “l’actualité récente a révélé qu’en Tunisie ces principes sont vécus au quotidien”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com