Roger Lemerre : «Se consacrer aux prochaines échéances»





«L’équipe a bien préparé ce match techniquement et tactiquement, a indiqué Roger Lemerre, lors de la conférence de presse tenue après le match Tunisie-Ukraine (0/1) qui élimine la Sélection nationale dès le 1er tour du Mondial 2006. Il y a eu une faute de comportement d’un joueur (NDLR Zied Jaziri) qui nous a valu son expulsion et à partir de ce moment la tâche a été plus ardue», a-t-il souligné. «C’est une grande déception pour tous, joueurs, public tunisien et celui vivant à l’étranger, mais il faut se relever, continuer à progresser, mais surtout voir ce qu’il faut faire pour essayer de franchir le cap du premier tour après trois participations consécutives». «Ce rassemblement du Mondial a beaucoup apporté aux joueurs et staff technique, a-t-il estimé, mais qu’il faut désormais se consacrer aux prochaines échéances notamment les éliminatoires de la prochaine CAN 2008 et celles du Mondial 2010 tout en affirmant qu’il faudra effectuer un grand travail à la base pour la préparation de jeunes joueurs qui viendraient prêter main forte à ceux qui sont déjà dans le groupe». Concernant l’incorporation de Dos Santos à 10 minutes de la fin. Roger Lemerre a affirmé que «Dos Santos était la dernière cartouche» et qu’il a pris la bonne décision de le faire jouer à ce moment de la rencontre tout en soulignant que l’EN s’est bien comportée puisque en jouant même à 10 elle a su faire jeu égal avec les Ukrainiens. «A partir du moment où on joue à 10, il fallait reprendre la réorganisation du jeu mais revenir au score dans les dix dernières minutes ou même dans le temps additionnel. C’était très difficile», a ajouté Lemerre qui a rendu aussi hommage au gardien Ali Boumnijel pour ses prouesses, en sauvant au moins deux buts tout faits. Roger Lemerre a souligné que les joueurs se sont bien comportés en 1ère mi-temps. Ils ont mis en difficulté les Ukrainiens dont le jeu se basait sur des passes longues. Mais malgré les tentatives de Namouchi, Chedly et Jaziri, le ballon allait souvent derrière la défense. En deuxième mi-temps, l’équipe s’est également bien comportée», a-t-il affirmé. En revanche Lemerre n’a voulu faire aucun commentaire sur les décisions de l’arbitre paraguayen, notamment une faute de main d’un joueur ukrainien non sifflée et le penalty douteux accordé à l’Ukraine, réaffirmant que cette élimination lui laisse une grande amertume. Pour ce qui concerne le manque d’avants de pointe dans le groupe, Roger Lemerre a affirmé qu’il n’y a pas de «panne d’attaquants en Tunisie mais qu’à ce niveau de la compétition il faut avoir de grands attaquants». «Il y a deux, Dos Santos et Jaziri, et aujourd’hui Jaziri n’a pas pu s’exprimer comme à son habitude car il a été averti et cet avertissement l’a perturbé d’où sa réaction ensuite», a-t-il ajouté. «L’équipe se construit aussi avec sa défense et son milieu de terrain. Elle n’a pas pu donner plus aujourd’hui même si les joueurs n’ont pas démérité».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com