Simple “guerre de propagande” selon Washington





Le Quotidien-Agences Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman al-Dhawahiri, a promis de venger la mort en Irak Abou Moussab al-Zarqaoui, tué dans un raid américain le 7 juin, dans une vidéo diffusée avant hier soir par la chaîne satellitaire arabe Al-Jazira. "Oui Bush, aucun de nous n'est tué sans que nous ne vengions sa mort avec l'aide de Dieu", a dit à l'adresse du président américain George W. Bush Dhawahiri, dans sa première réaction à la mort de Zarqaoui. "Vous souvenez-vous Bush, comment le lion de l'islam le moudjahid Oussama ben Laden, que Dieu le garde, a juré que l'Amérique ne serait pas capable de rêver de sécurité tant qu'elle ne sera pas une réalité en Palestine et dans tous les territoires musulmans", a ajouté Dhawahiri, une kalachnikov à ses côtés et un portrait de Zarqaoui derrière lui. Il a accusé le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki de s'être "servi de l'islam pour arriver" au pouvoir et l'ambassadeur des Etats-Unis à Bagdad Zalmay Khalilzad d'être un "apostat afghan". Zarqaoui est "mort sous un bombardement" et non pas en se cachant, a-t-il encore dit. "Quant aux Américains, je leur dis: Oui, le héros courageux (...) Abou Moussab, que Dieu garde son âme, a été tué", a dit Dhawahiri. "Dites-moi combien d'entre vous sont vraiment morts (en Irak), quelles sont les pertes de votre économie et à quel point le moral de vos soldats s'effondre (...)", a-t-il ajouté. "Bush vous ment quand il dit que vous serez vainqueurs si vous tuez Oussama ben Laden, le mollah Omar (le chef des talibans en Afghanistan) et les membres d'Al-Qaïda et des talibans", a-t-il dit. "Le menteur (Bush) vous cache le désastre auquel vous faites face. Vous n'avez pas à faire face à des individus ou à des organisations, vous êtes contre la nation de l'islam", a-t-il poursuivi. La Maison-Blanche a souligné hier que la vidéo, était la dernière tentative d'Al-Qaïda pour gagner sa "guerre de propagande". Cette vidéo diffusée par la chaîne satellitaire arabe Al-Jazira "nous rappelle que Dhawahiri et les responsables d'Al-Qaïda continuent de véhiculer une guerre de propagande et tentent de propager une idéologie de violence et de haine", a souligné une responsable de la Maison-Blanche qui a requis l'anonymat. La responsable de la Maison-Blanche a rappelé que lors de l'annonce de la mort de Zarqaoui, le président américain George W. Bush avait averti qu'il s'agissait d'"un coup sévère porté à Al-Qaïda" et que "nous pouvions nous attendre à ce que les terroristes continuent sans lui".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com