Réforme de l’assurance-maladie : Les médecins spécialistes font monter la pression





Tunis-Le Quotidien Le Syndicat Tunisien des Médecins Spécialistes Libéraux» (STMSL) a tiré la sonnette d’alarme sur le cours actuel des négociations sur la réforme de l’assurance-maladie lors de son Assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue le week-end dernier à Tunis. Le syndicat a, notamment, mis en garde contre l’esprit de ces négociations qui «feront dériver le projet initial de l’assurance-maladie vers la mise en place d’une Caisse Nationale d’Assurance-Maladie (CNAM) évoluant vers un projet d’«assistance-maladie qui entraînera un nivellement par le bas de la médecine en Tunisie et de la qualité des soins prodigués au citoyen quand on sait les moyens financiers modestes de la caisse». Les participants à l’Assemblée générale - 350 environ selon le Bureau exécutif du STMSL et beaucoup moins d’après des médecins spécialistes qui n’ont pas encore quitté le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux — ont renouvelé leur attachement à faire réussir la CNAM tout en confirmant leur adhésion au programme de leur syndicat. En d’autres termes, les adhérents du STMSL ne signeront pas un éventuel accord entre la CNAM et le STML tant que leur syndicat ne fera pas partie des «partenaires» de la caisse. Jouant son va-tout, ce syndicat, créé le 13 janvier 2006 par des cadres syndicaux mécontents du Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML) sur fond d’un éternel conflit d’intérêts entre généralistes et spécialistes, a décidé d’adresser une pétition au PDG de la CNAM et au ministre des Affaires sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l'étranger pour revendiquer son droit d’être l’interlocuteur de la CNAM. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com