Italie – Australie (1-0) : Hold up à l’italienne





Entre Azzurri et Socceroos la partie n’a point été passionnante et n’a valu que par ce miraculeux penalty obtenu à quelques secondes de la fin et transformé en but de la qualification par Totti. Développant un football direct et cherchant à arriver très vite dans la zone adverse, l’équipe d’Italie a donné le ton dès la (3’) par l’intermédiaire de Toni dont la tête a effleuré le cage de Schwarzer. Mais il faut noter que l’animation offensive était peu fluide malgré la présence de Del Piero qui a relevé Totti. Et puis, en face il y avait des Australiens bien disposés sur le terrain et très présents dans les duels, mais les «Socceroos» manquaient de percussion en attaque. D’ailleurs les occasions étaient toujours italiennes. A la (19’) Gilardino obligea le gardien à sauver in-extremis en corner. Deux minutes plus tard, Toni d’un tir croisé vit le gardien Schwarzer détourner miraculeusement le cuir des pieds. On a attendu la (29’) pour voir Chiopperfield solliciter le gardien italien Buffon qui a bloqué la balle avec brio. Mais dans l’ensemble la qualité du jeu n’a jamais atteint un niveau élevé. La Squadra Azzurra incapable de développer un football d’ensemble chatoyant a opté pour le jeu long vers le duo Toni-Gilardino, l’Australie, elle, a choisi le jeu court mais prévisible et manquant de créativité. Après la pause, Lippi, le coach italien a incorporé Iaquinta à la place de Gilardino pour donner plus d’efficacité à la première ligne. Et c’était Toni qui devait ouvrir de nouveau les hostilités par un tir des dix mètres mais la balle passa au-dessus (49’). Sur le contre, premier coup de théâtre : Materazzi, en position de dernier défenseur (!!) fit descendre Bresciano et se fit expulser (50’). Sanction sévère pour les Azzurri et nouvelle donne pour ce match. Inquiet, Lippi décida un nouveau changement Toni-Barzagli (55’) à un moment où les «Socceroos» commençaient à menacer sérieusement Buffon. Celui-ci renvoyait avec maîtrise un tir puissant de Viduka à la (58’). C’était là le début d’une domination australienne entrecoupée par quelques contres italiens. A la (74’) Totti prenait la place de Del Piero. Et la balle du match a été ratée par Iaquinta qui n’a pas tiré profit de sa position idéale pour marquer (87’). Mais à la fin du temps additionnel les Azzurri obtinrent un penalty suite à une faute sur Grosso à l’intérieur des seize mètres. Un scénario miraculeux pour l’Italie. Totti, chargé de l’exécution marqua le but de la qualification. Mais l’Australie n’a point démérité. * Formations : - Italie : Buffon, Zambrotta, Grosso, Cannavaro, Materazzi, Pirlo, Gattuso, Perrotta, Del Piero (Totti 74’), Toni (Barzagli 55’) Gilardino (Iaquinta 46’). - Australie : Schwarzer, Culina, Grella, Neill, Moore, Sterjovski (Aloïsi 81’) Chiopperfield, Bresciano, Cahill, Vidula, Wikshire. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com