Pays-Bas : Les espoirs reportés de Marco Van Basten





Le sélectionneur des Pays-Bas, Marco Van Basten, qui avait misé sur un spectaculaire rajeunissement de son effectif, a manqué son pari avec l'élimination des 'Oranje' dès les 8èmes de finale du Mondial-2006, et reporte désormais ses espoirs vers l'Euro-2008. Comme l'a montré leur énervement qui leur a coûté sept cartons jaunes et deux rouges contre les Portugais, les jeunes joueurs néerlandais, certes talentueux, ont sans doute manqué de carrure et forcément d'expérience du plus haut niveau même s'ils étaient encadrés par les vétérans Edwin Van Der Sar et Phillip Cocu. Van Basten répondra sûrement qu'il s'y attendait un peu et même, qu'il avait prévenu des risques de sa politique de renouvellement. "Il n'est pas logique d'attendre trop de mon équipe dès cette Coupe du monde car elle est trop jeune. Par contre, nous accepterons volontiers un statut de favoris lors du Championnat d'Europe dans deux ans", avait-il d'ailleurs annoncé il y a quelques semaines. Cet avertissement qui résonnait comme un pressentiment s'est donc vérifié pour les Néerlandais, sorti dimanche à Nuremberg (0-1) par un Portugal arrivé lui à maturité. Van Basten a toujours prétendu que sa volonté de rajeunir une équipe en crise après l'Euro-2004 au Portugal était "risquée mais nécessaire". * Soutenu par Cruyff Il y a deux ans, au moment de prendre en charge la sélection batave, l'ancien attaquant de l'Ajax et du Milan, avait décidé d'écarter certains cadres, coupables à ses yeux de jouer sur leurs acquis ou d'avoir été à l'origine d'une regrettable guerre de clans. "Je veux former une véritable équipe. Chaque joueur doit se mettre au service du collectif et je ne tolèrerai aucun écart", avait tonné Van Basten. A ce niveau, le jeune entraîneur (41 ans) a sans doute réussi. Car malgré l'élimination de dimanche, le groupe est toujours apparu très soudé, proposant souvent un football compact et présentant finalement un bilan comptable satisfaisant. La défaite face au Portugal étant seulement la deuxième en 25 matches sous l’ère Van Basten. Mais en écartant peu à peu des joueurs aussi talentueux et expérimentés que Davids, Seedorf, Makaay, Reiziger, Van Hooijdonk, Zenden ou Kluivert, le patron des 'Oranje' savait qu'il s'exposerait à la critique en cas d'échec. La presse néerlandaise qui avait déjà vivement contesté sa décision de ne pas retenir Klas-Jan Huntelaar (le joueur de l'Ajax, meilleur buteur du championnat avec 33 buts) ne manquera certainement pas de remettre en questions certains autres choix. Mais elle ne devrait pas trop lui en tenir rigueur. Van Basten, qui bénéficie du soutien appréciable de Johan Cruyff, manifestera sans doute sa volonté de poursuivre sa tâche. Son aura auprès des supporteurs ne devrait pas trop souffrir, à condition que l'équipe néerlandaise se remette rapidement à gagner lors des qualifications pour l'Euro-2008.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com