Angleterre : Lampard veut retrouver le chemin du but





Frank Lampard, habituellement en réussite pour trouver le chemin des buts mais muet depuis le début du Mondial 2006, est décidé à "retrouver la parole", au meilleur moment qui soit: en quart de finale contre le Portugal samedi à Gelsenkirchen. Cette saison, le milieu offensif de Chelsea a inscrit 23 buts avec son équipe et sa sélection, mais lors des quatre premiers matches de l'Angleterre en Coupe du Monde, il n'a pu transformer les nombreuses occasions qu'il s'est créées et qu'il ne laisse d'ordinaire pas passer. De nouveau malchanceux dimanche dernier contre l'Equateur, Lampard est persuadé que son tour va venir. "Les buts ne veulent tout simplement pas entrer pour moi, alors que ce sont des occasions que je concrétise en temps normal, se rassure le joueur. Malheureusement, c'est la Coupe du monde et cela fait quatre matches que cela ne veut pas entrer alors que tout tourne rond à l'entraînement." "Ce n'est pas rare pour un milieu de terrain, mais selon mes propres standards, je m'attends à marquer", annonce-t-il, ambitieux. D'ordinaire le but fait partie intégrante de son jeu, et, avec la blessure de Michael Owen au sein du 4-1-4-1 de Sven-Goran Eriksson, toute l'équipe mise sur un retour en grâce du capitaine des Blues. Ce passage à vide n'inquiète, en apparence, pas plus que ça le sélectionneur suédois, confiant pour la suite. "Non, je ne suis pas préoccupé, tempère Eriksson. Il se crée beaucoup d'occasions et, avec un peu de chance, il va en mettre une au fond des filets dès les quarts de finale." * Sensations Pour Lampard, son état de forme personnel n'est pas un problème majeur, tant que l'Angleterre continue de gagner, même par le plus petit des écarts. "Ce qui me console, c'est que l'on continue de gagner nos matches. Mon total personnel ne compte pas tant que je continue à avoir des sensations", poursuit-il. Aussi paradoxale que soit la situation de Lampard, le joueur de 28 ans n'en reste pas moins l'un des pions essentiels de la sélection et également l'un des plus en forme, à un moment où le jeu collectif anglais n'est que balbutiements. Contre l'Equateur (1-0), la titularisation de Michael Carrick a permis à Lampard de se porter plus aux avant-postes, qui s'en est réjoui même s'il n'a pu aggraver le score. "Je pense que notre système a bien fonctionné. C'était important d'avoir un joueur en plus au milieu du terrain, analyse-t-il. Malheureusement nous ne les avons pas assez étirés en première période. Après c'était mieux, car on leur a plus mis la pression." Après un jour de repos dans son camp de base à Baden-Baden, l'Angleterre a rechargé ses batteries et souhaite que Lampard retrouve sa puissance de feu. "A partir de maintenant je pense que nous devons élever notre niveau de jeu, mais ce sera valable pour tout le monde", rappelle Lampard qui ne manque pas de souligner que même l'Argentine étincelante du premier tour a souffert pour se défaire du Mexique en prolongation (2-1).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com