Avant les quarts de finale : Un bel esprit offensif et des records





En parcourant les 56 matches disputés jusqu’à présent, on constate que le Mondial 2006 tient à un conservatisme qui a laissé peu de champ aux surprises. Les plus grands sont toujours là et des équipes comme celles du Portugal ou de l’Ukraine se considèrent déjà des petits poucets des quarts de finale. Il est vrai que la chance y était pour quelque chose. L’Ukraine a éliminé la Suisse aux tirs au but alors que l’Italie, dominée, a eu droit à un penalty très généreux aux ultimes secondes pour venir à bout d’une impressionnante sélection australienne. Côté chiffres, il y a eu plusieurs records battus, dont celui de Gerd Muller, meilleur buteur du Mondial (14 buts) qui se voit dépasser par le Brésilien Ronaldo (15 buts). Un autre triste record a été enregistré à l’occasion du choc Portugal - Pays-Bas avec 16 cartons jaunes et 4 cartons rouges à l’issue d’un match fort musclé. * Les Africains espéraient mieux La participation africaine au Mondial 2006 ne sera sûrement pas retenue comme référence. Avec seulement trois victoires au premier tour (2 pour le Ghana et une pour la Côte d’Ivoire), les Africains ont misé sur les Black Stars, seuls qualifiés au second tour. Malheureusement, les Ghanéens, privés de leur stratège Essien, n’ont pas pesé lourd devant le Brésil (0 - 3). L’aventure mondiale s’arrête ainsi pour le continent noir qui avait besoin, pourtant, d’une plus grande performance avant d’accueillir la prochaine édition en 2010. Les huitièmes de finale ont, tout de même, souri à quelques néophytes ou revenants. L’Ukraine, dont c’est la première participation au Mondial, semble capable d’aller très loin, surtout après son exploit face à la Suisse, une équipe qui a quitté la compétition sans avoir encaissé le ... moindre but ! Pour sa part, le Portugal, qui enregistre à l’occasion son grand retour au Mondial, semble bien armé pour aller encore plus loin. Les hommes de Scolari, absents aux tours avancés depuis 1966, forment un ensemble à la fois technique et solide. La victoire face aux Pays-Bas va sûrement leur donner des ailes et ils ne manqueront pas d’inquiéter les Anglais, pourtant donnés favoris. Rappelons enfin que le second tour n’a pas été très touché par la prudence et le souci de ne pas perdre, puisque 14 buts ont été réussis en huit matches, ce qui n’est pas mal, tout de même. K.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com