Nabeul Il se marie pour éviter la prison





Trop pressé ce fiancé n’est pas allé par quatre chemins pour abuser de sa future femme qui n’a pas hésité à le dénoncer aux autorités... Tunis - Le Quotidien Nous sommes le 13 octobre 2004. Comme à l’accoutumée, le fiancé s’est présenté devant le domicile de sa future épouse pour l’accompagner jusqu’à l’université où elle suit ses études. A mi-chemin, le fiancé a proposé à sa dulcinée d’aller jeter un coup d’œil sur les meubles qu’il venait d’acheter. Arrivés à destination, les deux fiancés ont pénétré à l’intérieur de la maison et avant même que la jeune fille ne prenne le temps d’admirer les meubles, elle a été surprise par la réaction de son futur mari qui s’est jeté sur elle, essayant au passage d’abuser d’elle. Dans la foulée, le fiancé lui a déchiré ses vêtements. Alors l’étudiante s’est mise à crier pour attirer l’attention des voisins. Pourtant, le futur mari a continué sur sa lancée à agresser la jeune fille qui, finalement a réussi à s’enfermer dans une chambre où elle a refusé de sortir. Et ce n’est que le lendemain que l’étudiante a été relâchée. Elle s’est alors dirigée vers la maison de sa tante et l’a informée de ce qui lui était arrivé. La gravité de l’affaire a obligé la jeune fille à aller porter plainte à l’encontre de son fiancé. Arrêté, le jeune homme a nié les faits, déclarant que la jeune fille est habituée à lui rendre visite chez lui. La preuve, leur a -t-il dit, c’est que toutes ses affaires personnelles se trouvent dans sa garde-robe. Dans sa déposition, le fiancé a déclaré que la jeune étudiante a monté de toutes pièces, cette histoire pour l’obliger à se marier avec elle craignant qu’il ne la quitte pour une autre fille. N’empêche qu’il a été inculpé de détournement et de tentative de viol. L’affaire a été examinée une année plus tard par le tribunal de grande instance de Grombalia. Coup de théâtre, les deux fiancés se sont présentés devant la cour en présentant l’acte de leur mariage. Du coup, le ministère public a retiré les inculpations précédemment citées et arrêté les poursuites judiciaires à l’encontre du fiancé. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com