Allemagne-Argentine Technique : Le premier quart d’heure…





Le premier quart d'heure du premier quart de finale du Mondial-2006 aujourd'hui à Berlin promet une âpre lutte entre deux équipes d'Allemagne et d'Argentine habituées à ouvrir la marque rapidement pour faire courir leurs adversaires après le score. Le milieu de terrain argentin Maxi Rodriguez a souligné lundi l'enjeu tactique de l'entame du match: "Les Allemands ne vont pas nous donner une seconde de liberté, ils vont presser tout le premier quart d'heure comme ils l'ont fait contre la Suède en 8èmes (2-0), mais nous, dès la première minute, on va leur rentrer dedans", assurait l'auteur de trois buts dont un magistral et décisif contre le Mexique en prolongation. "Nous voulons avoir notre public derrière nous immédiatement, et nous commencerons donc avec une pression furieuse", prévient de son côté Jens Lehmann, le gardien allemand. Affiche alléchante, ce quart de finale opposera deux des meilleures attaques du tournoi (10 buts chacune) qui marquent tôt dans la partie pour se mettre rapidement à l'abri. * Trois sur quatre Face à la Côte d'Ivoire (2-1), les Argentins ont assuré l'essentiel en première période (24ème et 38ème minutes). Lors du carton de ce Mondial contre la Serbie-Monténégro (6-0), Maxi Rodriguez avait ouvert le score dès la 6ème minute. A ce jeu, l'Albiceleste ne fut surprise que par le Mexique (2-1 a.p.) en 8èmes de finale quand son capitaine Rafael Marquez marquait à bout portant à cette même 6ème minute. La réaction argentine ne tarda pas avec le but accordé à Crespo quatre minutes plus tard. L'équipe d'Allemagne est encore plus assidue dans l'exercice du but rapide, puisqu'elle a inscrit cinq de ses dix buts dans le premier quart d'heure, ouvrant le score dans trois matches sur quatre dans les six premières minutes. C'est ainsi à la 6ème minute que Philipp Lahm a placé son ballon dans la lucarne costaricaine (4-2) lors du match d'ouverture de la compétition. Miroslav Klose n'aura eu besoin que de quatre petites minutes de jeu pour trouver le but face à l'Equateur (3-0), tout comme Lukas Podolski contre la Suède en 8èmes, récidivant dès la 12èmes minute. "Marquer tôt dans le match fait partie de notre plan de jeu", admet Lahm. Le seul but tardif pour les Allemands intervint dans le temps additionnel face à la Pologne (1-0), grâce au remplaçant Oliver Neuville.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com