Italie-Ukraine : Le métier face à l’ambition





* Quart de finale - Stade de Hambourg (21h00) - Arb. : De Bleekere (Belgique) ___________ Sans grand bruit et avec beaucoup de réalisme la Squadra Azzurra s’est retrouvée en quart de finale et cherchera ce soir à sauter l’écueil de l’Ukraine pour se retrouver en demi-finale. Une perspective alléchante pour les hommes de Lippi qui n’ont jamais fait des ravages mais qui ont toujours su se tirer d’affaire dans les moments difficiles comme c’était le cas face aux Australiens quand ils ont accompli le hold up parfait grâce à un penalty imaginaire, à la fin du temps additionnel. Aujourd’hui, Lippi ne pourra pas compter sur le défenseur Neota, encore blessé. Et comme Materazzi est suspendu, il sera contraint d’aligner Barzagli aux côtés du capitaine Cannavaro. Fidèle à ses choix, le coach italien alignera encore une fois trois pivots derrière Totti qui retrouvera son poste de régisseur. En pointe, il choisira un duo entre Toni, Gilardino et Inzaghi. Ainsi, les Azzurri s’ils continuent à faire valoir les mêmes vertus des précédentes sorties, possèdent de grandes chances de passer le tour aux dépens des Ukrainiens. Ces derniers, que personne n’attendait à ce stade de la compétition, semblent tirer profit au maximum de leur statut de challenger. Après avoir résisté aux Suisses aux huitièmes de finale, les camarades de Shevchenko comptent rééditer leur coup ce soir. Leur football compact et vif, leur sérieux et leur application sont susceptibles de leur valoir une sensation. Et qui sait ? le football nous cache parfois les scénarios les plus inattendus même s’il est difficile de surprendre une défense italienne hermétique menée par Buffon et Cannavaro. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com