Vol de quatre cents pneus au port de Radès





Tunis — Le Quotidien Le tribunal de grande instance de Tunis a examiné dernièrement une affaire d’abus de confiance et de vol dont les accusés sont quatre individus dont un employé au port de Radès.Suite à une information parvenue au directeur d’une usine spécialisée dans la fabrication de pneus destinés à l’exportation faisant état de l’existence sur le marché local d’une importante quantité de ses produits. En alertant les agents de police, le directeur a découvert que vingt-deux pneus ont disparu du conteneur qui devait les acheminer vers leur destination à l’étranger. L’enquête menée par les auxiliaires de la justice a révélé également le vol de trois cent trente pneus de plusieurs dimensions dans les entrepôts du port du Radès. Rapidement les investigations menées par les enquêteurs ont permis de limiter les soupçons autour de deux personnes. La première travaillant à l’usine et la deuxième chargée du gardiennage dans le port de Radès. Interrogés, les deux suspects n’ont pas tardé à passer aux aveux. Le premier accusé à déclaré qu’il a proposé au gardien du port de l’aider à voler des pneus fabriqués par l’usine qui l’emploie. En contrepartie, il devait recevoir cent dinars sur chaque pneu volé. Trouvant l’idée bonne, le gardien s’est mis à l’œuvre facilitant ainsi l’entrée au port de son complice qui, à chaque fois, s’emparait d’une quantité de pneus laquelle est écoutée sur le marché à des prix défiant toute concurrence. A la longue, les deux accusés ont réussi à s’emparer de plus de quatre cents pneus. Les deux voleurs ont donné aux enquêteurs les noms des vendeurs qui ont acheté les pneus en question. Deux d’entre-eux ont été arrêtés et ont reconnu les faits. Inculpés d’abus de confiance, de vol d’une marchandise mise sous la responsabilité de la douane et d’achat de marchandises volées, les quatre accusés ont comparu récemment devant le tribunal de grande instance de Tunis qui à la demande des avocats de la défense a décidé le report de l’examen de cette affaire à une date ultérieure. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com