Magasin Général : Les espoirs de la privatisation





Tunis - Le Quotidien Décidément, la privatisation de la Société Magasin Général (SMG) devrait lui apporter un appui tant bien financier qu’organisationnel pour faire face à une concurrence rude dans le secteur de la grande distribution. Tant attendue depuis quelques mois, la décision d’intégrer la société Magasin Général dans la liste des entreprises publiques privatisables n’a pas représenté une surprise pour les analystes et les professionnels du secteur. Même si sa situation n’est pas pourtant critique, la SMG connaît depuis quelques exercices une régression de ses résultats et surtout de ses parts de marché. Cette situation est due, en particulier à une concurrence qui ne cesse de s’accroître depuis l’entrée de certaines enseignes étrangères renommées sur le marché de la grande distribution en Tunisie. La société n’a pu faire face à cette concurrence, même si elle dispose de certains atouts qui la distinguent, notamment en ce qui concerne le positionnement à l’intérieur du pays. La société Magasin Général dispose, en effet, d’un réseau de magasins répartis dans certaines régions du pays, lui permettant d’être plus proche du consommateur tunisien. Elle est également, la première société du secteur de la grande distribution à avoir mis en place un système de vente en ligne, dans le cadre de la stratégie nationale du développement du e-commerce en Tunisie. Par ailleurs, le Magasin Général est une des deux sociétés du secteur cotées à la Bourse de Tunis. Cela lui permet d’accéder à des ressources financières supplémentaires qui devraient renforcer ses fonds propres, et le doter d’une situation financière confortable. Tous ces atouts ne semblent pourtant, pas permette à la SMG de sauvegarder sa place importante sur le marché tunisien. C’est ainsi, que les autorités de tutelle ont décidé, récemment, de privatiser cette société à travers la cession des participations publiques détenues dans son capital, et ce, dans le cadre plus général de la politique de désengagement de l’Etat des secteurs concurrentiels. Après avoir lancé un appel d’offres international depuis quelques semaines, la direction générale de la privatisation étudie, actuellement, les dossiers reçus afin de sélectionner une banque d’affaires (ou d’un établissement de crédit) qui sera chargée de l’assister dans ce projet. Ce dernier englobe trois principales phases, à savoir, l’évaluation de la valeur de référence de l’action SMG, l’élaboration d’une stratégie d’approche et de contact des investisseurs et sa mise en œuvre, et enfin l’assistance à la finalisation de l’opération des cessions des participations. La privatisation de la société Magasin Général est considérée comme l’une des plus importantes après celui de l’opérateur national «Tunisie Telecom». Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com