Amicale des entraîneurs : Les coaches à l’honneur…





Comme chaque année, à cette période, l’amicale des entraîneurs tunisiens se rappelle au bon souvenir des siens en organisant sa fête annuelle. Cette manifestation indispensable mais représente une présence encore fort discrète d’une association qui peut apporter davantage au foot tunisien, d’autant plus qu’il s’agissait du 40ème anniversaire de cette vénérable institution. C’est dans un hôtel de la place qu’a eu lieu jeudi soir la fête des entraîneurs tunisiens organisée par leur amicale. M. Walid Mnif, le président de l’amicale, qui avait tenu à lancer une invitation à tous les anciens présidents et à l’ensemble des coaches tunisiens n’a pas vraiment été payé en retour. En effet, parmi les anciens figuraient seulement deux (grands) noms du football tunisien, Abderrahmane Ben Ezzedine et Hmid Dhib, deux coaches qui avaient fait notamment les beaux jours de l’Espérance Sportive de Tunis et du Club Olympique des Transports. Des hommages et des cadeaux ont été remis à ceux qui ont beaucoup apporté à ce métier. D’ailleurs le moment le plus émouvant de la soirée s’est produit lors de la remise, à titre posthume, de l’hommage au fils du défunt et regretté Selim Zlitni qui a d’ailleurs beaucoup fait pour cette amicale, et pour le développement et l’évolution du métier d’entraîneur dans notre pays. D’autres coaches ont été honorés parmi lesquels Lotfi Jebara qui aura cette saison la lourde tâche de relever le défi avec l’EOGK du maintien en ligue 1. Cependant et indépendamment de cette soirée afin d’honorer les entraîneurs de la place, il serait bien que l’Amicale arrive en fin de compte à jouer un rôle plus actif et à acquérir une place plus importante dans le paysage footballistique tunisien. Elle devrait devenir un partenaire à part entière ayant son mot à dire au sein des structures chargées de la gestion de notre football que ce soit dans la définition des grandes lignes techniques ou bien dans l’organisation de cette corporation dont le rôle n’est pas tout à fait reconnu. Or sans les techniciens, les entraîneurs et les éducateurs, on ne peut pas espérer aller très loin... Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com