Gouvernorat de Tunis : Méga – Projets de 700 milliards pour moderniser le transport d’ici 2021





De méga-projets dans le secteur du transport qui métamorphoseront le paysage urbain de la capitale ont été présentés hier au cours d’une séance ordinaire tenue dans le cadre du Conseil régional du Gouvernorat de Tunis. Tunis - Le Quotidien Le Conseil qui s’est tenu hier au siège du Gouvernorat de Tunis a passé en revue plusieurs dossiers. Outre le domaine de l’environnement et la propreté, l’exportation et l’investissement local et étranger et l’emploi des diplômés du supérieur qui représentent les dossiers chauds pour le gouvernorat de Tunis, les nouveaux chantiers dans le transport, ont suscité une attention particulière au cours de cette réunion. Avec une option stratégique, celle de la promotion du transport en commun multimodal, les nouveaux projets , une fois réalisés, vont donner au transport ferroviaire une priorité particulière. * Passages aériens D’après l’exposé de M. Moumen Ben Fadhl du ministère du Transport , l’expansion du réseau des chemins de fer va s’accélérer d’ici 2021 pour dépasser les 160 km. Ce réseau qui favorisera un raccordement optimal entre le métro léger et le réseau ferroviaire rapide (RER) comportera en fait de nouvelles composantes qui sont actuellement en cours d’étude. Après l’extension du réseau du métro vers El Mourouj et La Manouba, de nouvelles cités seront reliées au réseau. On a exposé dans ce sens l’itinéraire que suivra le «lézard vert» pour relier la Cité Ennasr. Par ailleurs et toujours dans le même chapitre, le responsable dudit ministère a évoqué les contraintes qui ont été prises en considération lors d’examen des scénarios relatifs à ces projets. Il s’agit notamment des difficultés au niveau du traçage de l’itinéraire qui s’est confronté au problème de l’encombrement urbain caractérisant la capitale. Pour dépasser ce handicap, les plans préliminaires du nouveau réseau des chemins de fer urbain comportent plusieurs passages aériens. A l’horizon de 2021, on aura ainsi le plaisir de voir les rames du métro et du train rapide serpenter la capitale à travers des ponts suspendus, selon l’explication du conférencier, ce choix a été dicté après voir fait la comparaison des coûts et de faisabilité technique d’autres scénarios. La modernisation du transport en commun dans la capitale coûtera une enveloppe globale estimée à 700 milliards de nos millimes. Elle doit budgétiser tous les projets réalisables d’ici 2021. H. GHEDIRI __________________________ Le métro remplacera le TGM Entre autres choix, les structures concernées par le dossier de modernisation du transport public dans la capitale sont tombées d’accord, apprend-on, pour remplacer le train opérant sur la ligne Tunis - La Goulette - La Marsa (TGM) par des équipements mobiles plus rapides, plus pratiques et plus adaptés au changement que connaîtra tout le réseau ferroviaire urbain. Les petites rames du train bleu devront ainsi céder les voies à de nouveaux véhicules de métro conformes à celles opérant dans les zones urbaines de la capitale. Ce projet devrait être réalisé dans le cadre des grands projets de modernisation du transport d’ici 2021. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com