Allemagne : Le syndrome bleu





L’Allemagne, qui affrontera l’Italie en demi-finale mardi (21h00) à Dortmund, n’a jamais battu la Squadra Azzura en compétition officielle. L’Allemagne (ou RFA) a rencontré l’Italie à six reprises, en Coupe du monde (1962, 1970, 1978 et 1982) ou au Championnat d’Europe des nations (1988, 1996). La rencontre la plus célèbre, légendaire même, remonte au 17 juin 1970 au stade Aztèque de Mexico. Ce jour-là, en demi-finale du Mondial, les deux équipes ne réussissent pas à se départager à l’issue du temps réglementaire (1-1), un but tardif de l’Allemand Schnellinger (90’) ayant répondu à une ouverture du score précoce de Boninsegna (8’). La prolongation est haletante. Tour à tour, les deux formations prennent l’avantage: la Mannschaft d’abord via Müller (94’), puis l’Italie grâce à Burgnich (98’) et Riva (104’). Puis Müller, encore, égalise (110’). mais c’est Rivera, la star de la sélection azzura, qui porte le coup de grâce (111’). Une image restera de ce match: Franz Beckenbauer -aujourd’hui président du Comité d’organisation du Mondial 2006- le bras en échappe pour la fin du match, épaule démise. En finale, le Brésil de Pelé «vengera» la RFA en ne laissant aucune chance à l’Italie (4-1). L’autre match resté dans l’histoire entre les deux nations -qui ont chacune remporté trois fois la Coupe du Monde- remonte à la finale du Mondial 82 en Espagne: à Madrid, le 11 juillet 1982, les coéquipiers de Dino Zoff et Paolo Rossi ne laissent aucune chance aux Allemands (3-1). En phase finale de Mondial, les deux autres rencontres se sont achevées sur des nuls: au 1er tour du Mondial 62 au Chili (1-1) et au 2ème tour du Mondial 78 en Argentine (0-0). En phase finale de l’Euro, les deux équipes n’ont jamais pu non plus se départager (à chaque fois au 1er tour): 1-1 à l’Euro 88 en Allemagne, 0-0 à l’Euro 96 en Angleterre. Ensuite, si l’on comptabilise tous les matches entre l’Allemagne et l’Italie, le face-à-face tourne nettement à l’avantage des Méditerranéens avec 13 victoires, 8 nuls et 7 défaites (42 buts marqués, 33 encaissés). La dernière rencontre entre les deux pays remonte au 1er mars: à Florence, l’Italie avait humilié son adversaire (4-1) avec des buts de Gilardino (4’), Toni (7’)n De Rossi (39’) et Del Piero (57’) contre un but de Huth (82’). A l’exception du défenseur De Rossi, suspendu, les trois autres buteurs italiens pourraient débuter la demi-finale. Pour trouver trace de la dernière victoire allemande, il faut remonter à plus de dix ans, au 21 juin 1995 à Zurich: Maldini (38’ c.s.c). A l’exception de l’Italien Del Piero, aucun des joueurs qui avaient pris part à ce match n’est présent au Mondial 2006.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com