Libye-USA : Tripoli «a tourné la page», prêt à «un dialogue ouvert»





Le Quotidien-Agences Les relations entre la Libye et les Etats-Unis "avancent fermement", Tripoli a "tourné la page" et "n'a plus de contentieux" avec Washington, a déclaré à Tripoli l'ambassadeur libyen à Londres. "Tous les problèmes en suspens (avec les Etats-Unis) ont été résolus, en particulier parce que la Libye a tenu tous ses engagements", a déclaré Mohammed Zoui, qui a joué un rôle essentiel dans le rétablissement des relations entre Washington et Tripoli. Mais, "s'il y a encore d'autres questions non résolues, un dialogue ouvert est possible et la Libye tiendra tous les engagements qui en découleraient", a-t-il ajouté. La Chambre des représentants américaine a voté jeudi un amendement au budget des Affaires étrangères américain interdisant à l'administration d'engager des dépenses liées au rétablissement des relations diplomatiques avec la Libye. Cette mesure, adoptée à l'initiative du républicain John Sweeney, interdirait implicitement à Washington d'envoyer un ambassadeur à Tripoli tant que la Libye n'aura pas fini de dédommager les familles des victimes de l'attentat de Lockerbie en 1988. La Libye a reconnu sa reponsabilité morale dans l'attentat de Lockerbie dans une lettre adressée en 2003 à l'ONU, avant de signer avec Londres et Washington des accords d'indemnisation d'un montant total de 2,7 milliards de dollars - soit 10 millions de dollars par famille - en trois versements. Zoui a indiqué que des avocats américains et libyens doivent se rencontrer dans les prochains jours. "Nous allons traiter avec eux de bonne foi, sans intermédiaire, et nous allons résoudre tous les problèmes par le dialogue", a-t-il dit. Il a ajouté que la Libye se prépare à désigner son ambassadeur à Washington et "accordera toutes les facilités aux responsables américains dans leur ambassade à Tripoli". La secrétaire d'Etat Condoleezza Rice, avait annoncé le 15 mai le rétablissement de relations diplomatiques complètes avec la Libye, avec "l'ouverture prochaine d'une ambassade à Tripoli". "Nous allons bientôt ouvrir une ambassade à Tripoli", avait ajouté Rice, en annonçant "le début d'une ère nouvelle dans les relations" entre Washington et Tripoli.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com