Danse contemporaine : Les enfants à l’épreuve sur scène





Le Quatrième Art a accueilli, samedi dernier, un spectacle de danse, animé par les enfants du club «Bilel» pour la danse artistique et sportive d’El Menzah VI. Les différents tableaux de ce spectacle livrent une autre conception de la danse et de la danseuse. La danse, bien qu’admirée par toute la communauté, ne fait pas de la danseuse une personne intégrée pleinement dans la société. Bien au contraire, la danseuse revêt une vocation parfois «érotique» qui fait qu’elle est rejetée par la société. Et c’est le cas de l’histoire de cette danseuse présentée par le scénario de ce spectacle. Heurtée à l’incompréhension de la société, une jeune danseuse orientale trouve du mal à exercer pleinement son métier et à s’intégrer dans la société, comme une personne qui jouit de toutes ses prérogatives et ses dons. C’est en substance l’idée centrale de ce spectacle de 4 tableaux. Au départ, le premier tableau présente des gammes de la danse orientale. Intitulé: «Rêve d’une artiste», celui-ci braque pleins feux sur plusieurs formes de danse tunisienne et orientale. Habillées en ensembles blancs, beiges ou roses, suivant les tableaux, les jeunes danseuses entamèrent ce spectacle par des pas silencieux. Le tout est orienté par des morceaux de musique classique ou, parfois ceux de musique de film. Après ce tableau qui a duré 15 minutes, ils entrent dans le vif du sujet. Le public a eu droit dans le deuxième tableau à suivre pas moins de cinq genres de danse dont celui tunisien, exécuté par la troupe «Tanit des femmes». Il y a eu ensuite dans ce même tableau la présentation d’un cocktail de Hédi Jouini, ainsi qu’une reprise de «Salma Ya Salama» de Dalida. Deux autres morceaux ont teinté ce deuxième tableau, lui donnant un contenu riche et varié. * «Les pins de Rome» La deuxième partie de ce spectacle a été un voyage dans les différentes gammes de la danse contemporaine. Plusieurs tableaux y ont été présentés par des jeunes danseuses ayant pris part au championnat national de danse. Parmi les morceaux ayant figuré au menu du premier tableau de cette partie, on trouve des compositions de la musique occidentale. «The masque», «Les Pins de Rome», «Lumbo Rock», tels sont quelques-uns des morceaux repris et accompagnés par les jeunes danseuses du club «Bilel» pour la danse artistique et sportive d’El Menzah VI. Le dernier tableau de cette partie est concocté à base d’un cocktail où la danse contemporaine domine. Parmi les morceaux repris, on trouve «One-Dos-Trés», «Baila, Baila», entre autres. Il s’agit des tableaux dans lesquels les jeunes danseuses ont fait preuve d’une habileté dans l’exécution des différentes gammes en y mettant un accent particulier sur l’expression corporelle. D’une durée de deux heures, ce spectacle mis en scène par Lilia Ouertani, professeur de danse, entre dans le cadre des festivités de fin d’année du club «Bilel» pour la danse artistique. Pas moins de sept groupes de jeunes danseuses ont pris part à sa réalisation. La tranche d’âge de ces jeunes artistes est comprise en 7 et 14 ans. Chaque groupe accueille entre 6 et 12 membres. Créé il y a 15 ans, ce club initie les enfants aux différentes gammes de danse. La soirée de samedi dernier est la première en son genre que les enfants de ce club de danse présentent au «Quatrième Art» de Tunis. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com