Conseil national des magistrats : Le respect des critères objectifs en matière de promotion et de mutation des magistrats en débat





Tunis-Le Quotidien L’Association des magistrats Tunisiens (AMT) a tenu son Conseil national ordinaire, dimanche dernier, au club des magistrats à la Soukra. Dans son allocution d’ouverture, M. Khaled Abbès, président de l’Association, a passé en revue les activités du Bureau exécutif au cours des trois derniers mois. Il a souligné, à cet effet, que le Bureau exécutif de l’AMT est en train de préparer une liste des magistrats qui souhaitent participer au prochain mouvement du corps de la magistrature et une autre liste regroupant les magistrats désireux d’acheter des voitures populaires. M. Abbès a également insisté sur l’importance de la rencontre qui s’est tenue le 20 juin dernier entre M. Béchir Tekkari, ministre de la Justice et des droits de l’homme, et le Bureau exécutif de l’Association. La parole a été donnée ensuite aux magistrats qui se sont exprimés librement. De nombreux intervenants ont évoqué les mauvaises conditions d’exercice au niveau de certains tribunaux et les rapports conflictuels entre certains magistrats et leurs supérieurs hiérarchiques. Certains intervenants ont, d’autre part, revendiqué la prise en considération du principe du rapprochement des conjoints et de la situation sociale des magistrats en matière de promotion et de mutation. Des revendications, somme toute, comprises dans la motion du Conseil national, rendue publique hier. Cette motion précise, en premier lieu, que le Conseil national de l’AMT exprime sa gratitude au Président Ben Ali, Président du Conseil supérieur de la magistrature, pour l’intérêt renouvelé qu’il accorde au pouvoir judiciaire. D’autre part, la motion appelle à généraliser l’actualisation des fonctions judiciaires aux magistrats du Conseil de l’Etat et à respecter les critères objectifs (situation sociale, rapprochement des conjoints, ancienneté...) en matière de promotion, de mutation et de préparation du mouvement interne des magistrats. Volet conditions d’exercice, la motion appelle les autorités de tutelle à intervenir dans les plus brefs délais pour construire un nouveau siège de la Cour de cassation et des locaux indépendants pour le Conseil de l’Etat. Dans ce même chapitre, les magistrats ont proposé la construction d’un complexe judiciaire au niveau d’un local relevant de la tutelle du ministère de la Justice et des droits de l’homme — une ancienne institution carcérale — sis à l’avenue 9 Avril. Ces remerciements traduisent, en somme, l'attachement de l’AMT à améliorer les conditions morales et matérielles de près de 1700 magistrats. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com