Des pèlerins iraniens meurent dans une attaque à Koufa : Le chaos persiste





Huit pèlerins iraniens et quatre Irakiens ont été tués hier dans une attaque au minibus piégé près d'un mausolée chiîte à Koufa, au sud de Bagdad, une région relativement calme ces derniers mois. Le Quotidien-Agences "Douze personnes sont mortes dont huit Iraniens et 37 ont été blessées", a déclaré le docteur Adhari. Trois femmes figurent parmi les huit Iraniens tués. Cette attaque, l'une des rares du genre, a également fait 37 blessés, dont 22 Iraniens, selon le chef des services de santé de la province de Najaf, le docteur Mondher al-Adhari. Par le passé, certains pèlerins iraniens ont été attaqués ou enlevés mais dans des zones sunnites, notamment sur les routes menant au mausolée chiite de de Samarra, une ville sunnite située à 125 km au nord de Bagdad. Selon des témoins, un minibus de couleur jaune a explosé après l'arrivée de bus de pèlerins iraniens sur une aire de stationnement proche du mausolée Maytham al-Tammar à Koufa, ville jumelle de la cité sainte chiite de Najaf, située à 160 km au sud de Bagdad. Le minibus a explosé "alors que les derniers pèlerins entraient dans le mausolée", a indiqué l'un des témoins, Rahim Sanad, un boulanger de 30 ans qui a participé aux premières opérations de secours. "La plupart d'entre eux étaient déjà entrés dans le mausolée de Maytham al-Tammar, un des compagnons de l'imam Ali (le premier imam des chiites), quand le minibus a explosé", a confirmé un pèlerin iranien. Koufa et sa région sont habituellement épargnées par la violence. La zone n'a pas connu d'attaques significatives depuis août 2004 quand des miliciens de l'Armée du Mehdi, du chef chiîte radical, Moqtada Sadr, se sont opposés aux soldats américains. * Attaques Dans d'autres attaques, deux policiers ont été tués à l'aube par des tirs de mortier lors d'une attaque contre le quartier général de la police de Madaen, à la sortie sud de Bagdad. L'attaque a provoqué des échanges de tirs qui ont blessé huit policiers, selon une source de sécurité. A Bagdad, un juge d'instruction à la retraite, Salah Hassan Yass, a été abattu par des hommes armés alors qu'il était au volant de sa voiture. Toujours dans la capitale, trois policiers ont été tués et huit autres blessés dans l’explosion de deux voitures piégées dans le quartier Wachach habité par des Chiites. Dans la région de Kirkouk, à 255 km au nord de Bagdad, six personnes ont été tuées dans des attaques, dont les quatre passagers d'une voiture tombés dans une embuscade, selon la police. D'autre part, 35 corps de personnes exécutées par balle pour la plupart ont été découverts ces dernières 24 heures dans différents endroits de Bagdad, a indiqué la police.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com