Iran : Pas de réponse à Bruxelles à l’offre sur le nucléaire





Le Quotidien-Agences Le négociateur iranien ne "donnera pas de réponse" à l'offre de coopération des grandes puissances lors de ses rencontres à Bruxelles avec le Haut représentant de l'UE Javier Solana, a indiqué un haut responsable iranien. "Nous ne donnerons pas de réponse", ni jeudi (hier) soir lors d'un dîner avec Solana ni mardi prochain lors d'une rencontre élargie aux représentants politiques de certains des pays à l'origine de l'offre. La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a répété mercredi qu'elle attendait une réponse "substantielle" des Iraniens à cette offre avant le sommet du G8 du 15 au 17 juillet à Saint Petersbourg. Une réunion des ministres des Affaires étrangères des six pays à l'origine de l'offre (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, Allemagne) doit se tenir mercredi 12 à Paris pour évaluer la réponse des Iraniens. "Si l'Iran essaie de gagner du temps, cela ne va pas marcher", a averti mercredi Rice. "Nous avons besoin de savoir si la voie de la négociation est ouverte ou non". Le directeur général de l'AIEA, Mohamed Elbaradei, s'est dit "très optimiste" sur une solution diplomatique à la crise nucléaire iranienne, dans un entretien diffusé hier sur la chaîne d'information turque NTV. Elbaradei a estimé qu'"il n'y a pas d'autre choix que la voie diplomatique" pour aboutir à un dénouement sur le programme controversé de l'Iran. "Je suis toujours très optimiste sur une solution diplomatique (...) La solution militaire n'est pas une option", a souligné le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui entamait hier une visite de trois jours en Turquie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com