Festival International de Musique Symphonique d’El Jem : Hommage à Mozart





Neuf soirées musicales d’une haute facture figurent au menu de la 21ème édition du Festival International de Musique symphonique d’El Jem, dont l’ouverture est prévue demain, 8 juillet et qui se poursuivra jusqu’au 12 août. Les moments forts de cette édition étaient au Centre d’une conférence de presse donnée, hier, dans un hôtel de la capitale. M. Mabrouk Laâyouni, directeur de ce festival a d’emblée précisé au début de cette rencontre, la contribution notable de deux partenaires de cette manifestation musicale. Il s’agit de l’Orchestre symphonique tunisien représenté par Ahmed Achour et «Tunisiana». Fidèle à sa vocation «symphonique», cette édition sera placée sous le signe de la célébration du 250ème anniversaire de la naissance de Mozart. Raison pour laquelle : «Mozart à El Jem» est le thème retenu pour cette 21ème édition. Certes, le choix de ce thème n’en est pas une première. Déjà, en 1986, le même thème consacré à Mozart a été l’emblème de ce festival. Ainsi, les orchestres symphoniques qui se succéderont sur la scène de l’Amphithéâtre romain d’El Jem ont concocté un programme alléchant dans lequel un accent particulier sera mis sur les meilleures compositions de Mozart, à travers toutes les soirées. Mais ce n’est pas tout. D’autres airs musicaux à vocation métissée, mais inspirés des compositions de Mozart occuperont aussi une large place dans les programmes des différentes soirées. * Un programme alléchant Pour la soirée d’ouverture, l’orchestre symphonique de «Wienner Opernballorchester» d’Autriche, fidèle à ce festival, aura l’honneur d’ouvrir le bal. La deuxième, prévue le 14 juillet, verra la troupe symphonique du terroir en l’occurrence «l’orchestre symphonique tunisien», sous la direction de Ahmed Achour signer une prestation de musique classique. Outre deux des meilleures compositions de Mozart que reproduira l’orchestre symphonique tunisien, cette troupe interprétera aussi d’autres genres classiques métissés, où le violon sera au centre des agencements des compositions des différentes «Wasla» orientales et bédouines. Dans ce même ordre d’idées, d’autres genres symphoniques méditerranéens seront présentés par des troupes de musique symphonique européennes à l’instar de l’«Ensemble Télemarque» de France, de l’«Orchestre de chambre Pavel Sloobodkin» de Moscou, de «Norddeutsche Sinfonietta» d’Allemagne, entre autres. Une place est accordée aussi au jazz tunisien. Faouzi Chékili, en compagnie de Moncef Genoud-Quartet et la troupe d’Adel Jouini animeront le 29 juillet, une soirée d’anthologie. Les billets seront vendus à la Maison de la Culture Ibn Khaldoun et dans divers autres endroits. Le transport, lui, sera assuré de Tunis à El Jem par bus et à partir de Sfax par train normal. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com