Retour des émigrés : L’OACA met les bouchées doubles





A l’occasion du retour des émigrés, l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA) a pris des mesures spéciales afin d’améliorer la qualité de l’accueil. En parallèle à l’activité estivale, les travaux de la nouvelle aérogare charter avancent pour que celle-ci soit fonctionnelle dans les plus brefs délais. Tunis - Le Quotidien L’été est la haute saison de nos compatriotes résidant à l’étranger. Leur retour tous azimuts chaque année provoque une dynamique spéciale au sein de l’Office de l’Aviation Civile et des Aéroports (OACA). Des mesures spéciales ont été prises à cet effet à l’aéroport de Tunis-Carthage afin d’assurer de meilleures conditions d’accueil pour les Tunisiens émigrés. D’ailleurs, c’est dans ce contexte que Nabil Chettaoui, le président-directeur général de l’OACA a effectué une visite d'inspection aux différentes aires de l’aéroport, et ce, le jeudi 06 juillet. Parmi les mesures qui tendent à améliorer la qualité des services destinés à nos compatriotes à l’étranger, le nombre des chariots de bagages ainsi que du personnel opérant dans ces différents espaces ont été revus à la hausse. Et dans le cadre de son programme de qualité, l’OACA a décidé également d’augmenter le nombre des annonces sonores anti-tabac. En parallèle à la campagne du retour des émigrés, l’OACA poursuit sa mobilisation afin que les travaux de la nouvelle aérogare charter de Tunis-Carthage s’achèvent dans les plus brefs délais. Cet espace sera une véritable aubaine pour l’aéroport de la capitale et contribuera sans doute à la résolution du problème d’encombrement notamment durant les périodes de pics. Il y a lieu de rappeler que les travaux de l’aérogare charters ont démarré récemment sur une superficie de 5400m2. A préciser que cette aérogare aura une capacité d’accueil de 500 mille passagers par an. Par ailleurs, l’OACA entame un grand projet de certification des aéroports en application des recommandations de l’Organisation internationale de l’Aviation Civile. Ce projet a pour objectif d’améliorer la qualité des services et hisser (nos unités aéro-portuaires au niveau des aéroports concurrents. Car seule la qualité est aujourd’hui en mesure d’attirer les plus importantes compagnies aériennes. Les premiers aéroports tunisiens qui sont concernés par cette certification sont ceux de Tabarka et Tozeur. Par la suite, l’OACA se tournera vers les autres aéroports selon un calendrier qui entrera incessamment en vigueur. Il est à préciser que le nombre de passagers qui ont atterri à Tunis-Carthage durant les cinq premiers mois de 2006 a atteint 1 million 315 mille 138 voyageurs. A Monastir, 1 million 042 mille 334 passagers ont été accueillis durant la même période, vient après, l’aéroport de Djerba-Zarzis avec 842 mille 253 passagers. Quant au nombre de voyageurs, tous aéroports tunisiens confondus, il s’est élevé à 3 millions 281 mille 881, soit une évolution de 0,9% par rapport à la même période en 2005. M.KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com