Un plan d’action prévu pour 2006-2008 : La Chine et la Ligue arabe veulent multiplier leurs échanges





Pékin-Agences La Chine et la Ligue arabe ont décidé jeudi à Pékin de donner un coup d'accélérateur à leur coopération économique, notamment dans le secteur de l'énergie, et d'arriver à doubler leurs échanges commerciaux d'ici à 2008. Pékin et les 22 membres de l'organisation arabe sont convenus d'"un plan d'action" pour 2006-2008, au second et dernier jour de leur Forum, prévoyant en particulier la tenue d'une première rencontre spécifiquement consacrée au pétrole durant cette période. "Les deux parties attachent de l'importance à une coopération énergétique, particulièrement dans les secteurs du pétrole, du gaz naturel et des énergies renouvelables", souligne le plan divulgué par l'agence officielle Chine Nouvelle. La Chine, deuxième consommatrice de pétrole au monde après les Etats-Unis, avec 6,4 millions de barils/jour en 2005, importe près de 45% de ses besoins. Ces dernières années, elle est allée chercher ses sources d'approvisionnement dans le monde entier - Afrique, Amérique latine, Asie Centrale, Sibérie. Mais ses premiers fournisseurs restent les pays arabes, qui lui ont vendu plus de 55 millions de tonnes de brut en 2005, soit quelque 44% de ses importations, et parmi eux, l'Arabie saoudite (14% des importations). En sens inverse, elle exporte vers les pays arabes, son septième partenaire commercial, des produits électriques, technologiques et du textile. En progression fulgurante depuis une quinzaine d'années, les échanges commerciaux sino-arabes ont dépassé 51 milliards de dollars en 2005, en hausse de quelque 40% sur un an. "Cela n'est qu'un début", a déclaré à la presse à l'issue du forum le secrétaire général de la Ligue Arabe Amr Moussa. L'objectif des deux parties est de doubler le volume des échanges bilatéraux pour atteindre "100 milliards de dollars dans les deux-trois ans". Objectif ambitieux et réalisable selon ses promoteurs: "En 2004 et 2005 le taux de croissance (des échanges) a été de 40%. Si nous continuons à ce rythme, ou avec un taux aux alentours de 30%, alors nous devrions l'atteindre bientôt", a souligné Amr Moussa.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com