Basket C.S.S. – C.S.P.C. : Le C.S.S. pour confirmer, le C.S.P.C. pour s’illustrer





* Finale Coupe de Tunisie (Dames) - Salle 7 Nov de Radès (15h00) - Direct TV T7 __________ Ultime acte de la saison avec la finale de la Coupe: la grande apothéose, la fête qui vient récompenser le labeur et les efforts consentis une année durant. Y seront conviés cette fois-ci, le CSS qui vient de glaner il y a trois jours un nouveau titre de champion, et le CSPC, son plus coriace concurrent au cours des derniers exercices. Il s’agit également d’un remake dans la mesure où les deux protagonistes ont animé la précédente finale. Mais si le club sudiste abordera ce nouveau rendez-vous auréolé d’un dixième titre, la formation policière ne peut prétendre à une telle sérénité pour la simple raison que les protégées de Mohamed Belhaj ont frôlé le purgatoire, ne sauvant leur place parmi l’élite que de justesse. Or, aussi paradoxal que cela puisse paraître, cette situation pourrait stimuler les «Policières», les pousser à jouer sans complexes et disputer leurs chances jusqu’au bout. D’autant qu’elles n’auront rien à perdre, puisqu’elles fouleront le parquet de la salle de Radès dans la peau d’outsider. Mais un outsider qui n’en sera pas pénalisé pour autant. Cette situation pour le moins indélicate pourrait au contraire galvaniser au plus haut degré les partenaires de Mariem Zbidi. Leur coach, Mohamed Belhaj, y adhère en tout cas estimant «qu’il s’agit d’un challenge exaltant et galvanisant pour les joueuses, d’autant qu’une rencontre de Coupe peut se jouer souvent sur de petits détails». Un avis que son homologue sfaxien, Khaled Saddoud, ne partage pas totalement, en lâchant en substance: «Certes, on ne peut jamais deviner l’issue finale d’une confrontation de ce genre, mais ce dont je suis sûr, c’est que nous avons tous les moyens pour parvenir à nos fins et remporter un nouveau doublé. Nous y tenons fermement par ailleurs». Reste à savoir qui aura finalement le dernier mot. Il faut dire cependant qu’au vu des potentialités dont disposent les deux formations, la balance penche, à notre avis, nettement en faveur des Sfaxiennes qui n’auront, a priori, aucune difficulté afin d’ajouter un quatrième trophée à leur riche palmarès. Pour leurs supporters, les Soudani, Barkallah, Kheriji, Zagrouba, Chebli, Adsi et autres Mnasria n’ont pas le droit, en effet, à l’erreur. M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com