Basket S.N. – D.S.G. (70 – 73) : La D.S.G., de plain-pied dans l’histoire





Comme nous l’avions prédit dans notre édition d’hier, entre David et Goliath, l’ordre établi a été renversé et la rébellion historique consacrée. Admirables et héroïques Grombaliens qui sont parvenus à renverser la tendance et à battre à plate couture tout bon sens. Celui-là même qui donnait les Nabeuliens super favoris! La Dalia a ainsi remporté le premier titre de son histoire, grâce à un troisième quart-temps époustouflant et une fin de match catastrophique pour des Potiers gagnés et rongés par un doute fatal. Apparemment bien préparés sur tous les plans, les Grombaliens ont débuté la partie sans complexes pour mener assez tôt (4-8), grâce à une bonne défense de zone qui a contraint les Nabeuliens à opter pour les tirs, sans trop de réussite. En attaque, les protégés de Ayari alternèrent les pénétrations et les tirs de loin. Mais petit à petit, les Potiers vont mieux s'organiser et Maâlaoui de briller de mille feux et ce dans tous les registres, entendons le jeu intérieur en parvenant à museler son vis-à-vis Euch, les tirs de la longue distance, domaine où il a toujours excellé et même dans les... pénétrations. C’est ainsi que les Nabeuliens prirent l’avantage pour la première fois à (9-8) pour l’entretenir jusqu’à la fin du premier quart-temps (20-18). Au cours du second quart-temps, la DSG va progressivement pâtir de l’indigence de son banc. Et ce n’est qu’après 15’ de jeu que Ayari effectuera son premier changement, en la personne de Ferchichi, alors qu’en face, Ben Zayed avait déjà utilisé neuf joueurs. Comble de malheur pour la DSG, Saïed va se blesser et Euch, pas très inspiré, sera mis au repos. Mais il fut bien relevé par Snoussi au poste de pivot. Toutes ces données vont permettre aux Nabeuliens de prendre un premier écart substantiel de 8 points (40-32), pour le maintenir à la pause (42-34). Après les Citrons, le coach grombalien sera toujours confronté au problème de gestion de l’effectif surtout après la quatrième faute commise par Belhaj. L’écart grimpera rapidement à 11 points (52-41). Heureusement que Anis Bouden, fraîchement incorporé constituera une belle surprise et en un temps record signera 7 points contre ... trois fautes commises tout aussi rapidement. Euch revient sur le parquet et marquera son premier panier à la ... 25’. Maîtrisant leur sujet, les Nabeuliens sauront gérer cette avance au score jusqu’à la fin du troisième quart-temps (60-51). D’entrée de jeu pour le compte du dernier quart, Ferchichi signe un splendide tir de la longue distance et remet les siens en selle (60-54). La défense grombalienne gagne en agressivité et à 2’20’’ de la fin, deux points seulement séparent les deux équipes, grâce à la verve retrouvée de Berrejeb et l’adresse inouïe de Ferchichi (67-65), Snoussi le réduit à 1 point, avant que Belhaj, de retour sur le parquet, ne donne l’avantage aux siens, à 1’30’’ (67-68). C’est la jubilation dans les gradins grombaliens qui n’en croyaient pas leurs yeux. Le temps que Maâlaoui n’apporte un point bémol (69-68) et et les Vignerons de se voir pousser des ailes pour réaliser une dernière minute de rêve. Jugeons-en : Ferchichi signe un époustouflant tir à 3 points à 40’’ (69-71), Euch enfonce le clou à 30’’ (69-73), Maâlaoui ne signe qu’un lancer-franc sur deux (70-73), avant que Belhaj ne rate les siens. Mais, c’en était fini des chances nabeuliennes de remporter le doublé. Sensationnels Grombaliens donc qui, après quelque dix ans d’existence seulement, remportent un premier titre historique. Wahid SMAOUI Fiche technique - Salle 7 Novembre Radès - Evolution du score par quart-temps (20-18), (42-34), (60-51), (70-73) - Les pointeurs : * SN : Maâlaoui (23 pts), Mbarek (9 pts), M. Hadidane (9 pts), Knioua (9 pts), Timoumi (8 pts), Ben Abdallah (7 pts), A. Hadidane (3 pts), Rzig (2 pts). * DSG : Snoussi (16 pts), Berrejeb (15 pts) Belhaj (11 pts), Ferchichi (9 pts), Saïed (7 pts), Bouden (7 pts), Euch (4 pts), Gasmi (4 pts) - Tirs à 3 points : * SN : Maâloui (2), Mbarek (1), M. Hadidane (1), Timoumi (1), Knioua (1). * DSG : Ferchichi (3), Belhaj (2), Berrejeb (2), Snoussi (1), Bouden (1). - Lancers - francs : * SN : 14 sur 22 (63%) * DSG : 12 sur 20 (60%) ___________________________ Finale Coupe de Tunisie (Dame) C.S.S. - C.S.P.C. (81 - 56) : A sens unique Au terme d’une finale jouée à sens unique, le CSS s’est adjugé la coupe aux dépens du CSPC qui a beaucoup perdu de sa verve d’antan. Il est vrai que sur le plan moral, les Sfaxiennes jouissaient d’un avantage certain étant donné qu’elles viennent d’être sacrées championnes de Tunisie en milieu de semaine. De ce fait, elles ont dominé de la tête et des épaules des Policières qui n’ont riposté que par à-coups baissant finalement les bras pour permettre aux protégées de Saddoud de terminer en roue libre parvenant à sceller le sort de la rencontre assez tôt. Il est vrai que les forces en présence n’étaient pas équilibrées car les Zagrouba-Kheriji, Barkallah Chebli étaient de loin plus motivées et galvanisées à l’idée de joindre la coupe au championnat. De l’autre côté, les camarades de Meriem Zribi étaient visiblement émoussées physiquement et moralement étant donné la difficile saison qu’elles ont connue puisqu’elles ne sont parvenues à éviter le purgatoire qu’au cours des toutes dernières journées. Bravo donc au CSS qui domine de plus en plus le basket féminin dans nos contrées! M.A.F.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com