Sept policiers tués en Irak : Les forces de l’ordre dans le collimateur de la Résistance





Les attaques contre les forces de l'ordre ont fait hier plus de sept morts en Irak où les découvertes macabres continuent d'alimenter les craintes d'un conflit confessionnel. Le Quotidien-Agences Sept policiers ont été tués et quatre blessés dans l'attaque de leur poste de contrôle hier au nord de Bagdad, a indiqué une source de sécurité. "Des hommes armés ont attaqué samedi( hier NDLR) vers 13H00 (09H00 GMT) un poste de contrôle à al-Razi, à l'entrée sud-ouest de Baaqouba, à l'aide d'armes automatiques, de lance-roquettes et de grenades", a annoncé une source de la police de cette ville, à 60 km au nord de Bagdad. "Sept policiers ont été tués et quatre blessés dans l'attaque", a ajouté cette source, faisant état également de six blessés parmi les civils. La ville de Baaqouba, capitale de la province de Diyala, est le théâtre d'attentats et d'attaques réguliers visant les forces de sécurité. A Bagdad, quatre personnes ont été blessées dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage d'une patrouille de l'armée, près d'une mosquée sunnite. * Exécution Huit têtes sans corps ont été découvertes hier au nord de Bagdad, a indiqué la police, tandis que dix corps ont été trouvés dans la capitale et au sud de la ville et que cinq personnes ont été tuées dans des violences. "Les huit têtes ont été découvertes dans un carton de fruits, qui était posé au bord d'une route près de la localité de Ghalibiya, à 10 km à l'ouest de Baaqouba", a déclaré une source de la police de la ville en ajoutant qu'elles appartenaient à des personnes non identifiées. Par ailleurs, les corps de trois personnes exécutées par balle ont été repêchés dans le Tigre, dans le nord de Bagdad et celui d'une personne brûlée a été trouvé dans l'est de la capitale, selon une source du ministère de l'Intérieur. Quatre autres corps ont été trouvés dans la capitale et deux dans la ville de Wahda selon la police. Les découvertes de corps sont devenues quotidiennes en Irak depuis le début des violences intercommunautaires qui ont suivi la destruction en février d'un mausolée chiite dans la ville sunnite de Samarra. Dans Baaqouba et sa région, cinq personnes ont été tuées et deux blessées dans des attaques. "Trois civils ont été abattus et un quatrième blessé dans une attaque armée contre un magasin de pièces détachées pour automobiles", à Baaqouba, a indiqué une source policière, faisant état également de la mort d'un civil par des tirs d'hommes armés dans la ville. A Moqdadia un enfant de 10 ans a été tué et un ambulancier blessé par une bombe, a indiqué la police locale. Enfin un ressortissant russe a été tué et quatre autres ont été enlevés hier après-midi, dans les environs de l'ambassade de leur pays à Bagdad, a indiqué une source de sécurité. "Des hommes armés ont tué un ressortissant russe et en ont enlevé quatre autres, dans le quartier de Mansour, dans l'ouest de Bagdad, à proximité de l'ambassade", a annoncé cette source du ministère de l'Intérieur. Les Russes étaient employés par l'ambassade de leur pays, a-t-elle ajouté, sans pouvoir préciser dans l'immédiat s'il s'agissait de diplomates.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com