Après le «black out» des chaînes TPS : Ruée vers l’analogique pour suivre le Mondial





A deux jours du premier coup de sifflet du plus grand rendez-vous footballistique de la planète, les choses ne tournent pas bien rond pour les téléspectateurs tunisiens. Après la disparition de la totalité des chaînes du bouquet français «TPS» qui diffusera tous les matches du Mondial, les accros du ballon rond, chez nous , n’auront qu’à payer le prix du spectacle en achetant les cartes de l’ART Sport, ou bien aller dépoussiérer les vieux récepteurs analogiques. Tunis - Le Quotidien Avant même qu’on ne donne le coup d’envoi de la compétition au pays du Rhin, la fièvre de la Coupe du Monde s’empare déjà des milliers de téléspectateurs amateurs du ballon rond parmi nos concitoyens. Ces derniers qui gardaient jusqu’à la semaine dernière l’espoir de pouvoir suivre tous les matches de la Coupe du monde gratuitement à travers les trois chaînes françaises TF1, M6 et Eurosport qui diffusaient jusque-là en clair. Mais tout le monde a dû finalement déchanter car ce beau rêve s’est vite dissipé après le «black-out» imposé par les propriétaires du bouquet TPS. Depuis l’entrée en vigueur de ce verrouillage face auquel les spécialistes du piratage demeurent incapables de déjouer, l’agitation est à son comble dans les petits commerces et magasins de vente et d’installation des récepteurs paraboliques du côté de la rue d’Athènes mais aussi et surtout au fameux, souk de Moncef Bey. C’est ici que les spécialistes du piratage donnent la mesure à leur talent. Des PC portables, des petites télévisions branchées sur plusieurs décodeurs de marques différentes tels sont les outils de travail de ces pros du déverrouillage qui ont toujours fait le bonheur des passionnés des chaînes satellitaires payantes qu’ils ont souvent réussi à décrypter. Abdelkarim en fait d’ailleurs partie, lui qui passe le plus clair de son temps à chercher les nouveaux codes de ces chaînes à travers les sites Internet spécialisés. «Le groupe TPS a supprimé le codage comme il le fait régulièrement mais son nouveau système a une caractéristique spécifique lui permettant de changer automatiquement le code des chaînes toutes les quinze minutes. Raison pour laquelle il est impossible de le faire craquer, du moins pour le moment,» explique-t-il. Le bouquet français TPS détient en fait les droits de transmission des matches du Mondial d’Allemagne à travers les trois chaînes TF1, M6 et Eurosport. D’où d’ailleurs, la grande déception des téléspectateurs surtout que TF1 et M6 restaient souvent accessibles à chaque fois que les autres chaînes de TPS disparaissent après le changement des clefs de cryptage. «Pour l’instant il n’y a qu’une seule solution pour capter ces deux chaînes en clair», précise le technicien. «Il est impératif d’installer, de nouveau, les anciens récepteurs analogiques, car ces démodulateurs sont capables de capter les chaînes françaises qui diffusent toujours sur la bande analogique à travers le satellite «Telecom». * ART et les autres Ceux qui se sont depuis longtemps débarrassés de ces appareils, n’ont d’autre alternative que de payer la carte du bouquet «ART Sport» pour pouvoir s’offrir le luxe de suivre tous les moments de ce Mondial. Malgré leur prix qui dépasse les 180 dinars pour une validité d’un an ces cartes se font arracher comme des petits pains. «Le Bouquet de l’ART sort le grand gagnant de ce que vient de faire TPS», indique Mourad, un revendeur d’abonnement, du bouquet des chaînes arabes payantes «ART» qui précise dans le même cadre que «les cartes de 6 mois qui coûtent beaucoup moins cher et qui permettent aussi de suivre tout le Mondial sont introuvables. C’est la loi du marché», dit-il. Pour ceux qui s’intéressent peu à la langue, «il y a énormément de chaînes qui transmettront les matches du Mondial, rassure un autre spécialiste. «Il y a les chaînes de télévision allemandes, et slovaques qui peuvent être captées gratuitement. Raison pour laquelle, il ne faut pas paniquer». Toutefois l’espoir de voir les chaînes de TPS de retour persiste car, comme le pensent la majorité des spécialistes dans le piratage, changer de code toutes les heures coûte beaucoup d’agents aux chaînes». Alors «croisons les doigt en attendant de voir... plus clair». H.GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com