L’ultimatum d’Abbas au Hamas expiré : Un référendum en suspens, un peuple dans l’attente





Le Quotidien-Agences Des représentants des différents mouvements devaient poursuivre les discussions dans la soirée à Ramallah (Cisjordanie) sous la présidence de Abbas ainsi qu'à Gaza, où sont basés les chefs du mouvement islamiste Hamas. L'objectif de ce "dialogue national" est de parvenir à une plateforme politique commune susceptible de mettre fin à la crise politico-financière qui sévit dans les territoires palestiniens depuis la victoire des islamistes aux législatives de janvier. Une initiative de sortie de la crise élaborée par des cadres des différents groupes détenus par Israël et qui prévoit la fin des attentats en territoire israélien et une reconnaissance implicite de l'Etat juif est au centre de ce "dialogue national" ouvert le 25 mai. Abbas, un chef du Fatah, a donné au Hamas dix jours pour accepter le document dit "des prisonniers" faute de quoi il le soumettrait à référendum sous 40 jours. * Moyen "Le référendum n'est pas une fin en soi mais un moyen. Les discussions se poursuivent et nous avons toute la journée pour nous entendre sur le document des prisonniers, auquel cas un référendum ne sera pas nécessaire", a déclaré Abbas. "Mais si nous échouons (..) nous n'aurons pas d'autre choix que de consulter le peuple", a-t-il ajouté. Or le Hamas, qui conteste le droit de Abbas d'organiser un référendum, refuse toujours de prendre à son compte ce document. Le dialogue continue d'achopper alors que les violences entre activistes du Fatah et du Hamas dans la Bande de Gaza ne connaît pas de répit. Cinq Palestiniens ont été tués avant-hier soir dans les plus graves heurts interpalestiniens depuis le début de la cohabitation du Fatah et du Hamas au pouvoir. Trois personnes ont été tuées près de Gaza-ville lors d'affrontements entre une force paramilitaire du Hamas et les membres d'une famille dont un des siens, un membre des services de sécurité, avait été tué vendredi par des présumés militants islamistes. A Khan Younès (sud de la Bande de Gaza), deux Palestiniens ont été tués et deux membres de leur famille, activistes du Hamas, blessés par des tirs d'inconnus. Hier, un activiste de l'aile militaire du Hamas a péri dans une explosion d'origine inconnue survenue à son domicile à Jabalya (nord de la Bande de Gaza). Un bureau de la télévision nationale palestinienne dans le sud de la Bande de Gaza a été occupé hier par des activistes de la branche armée du Hamas qui ont détruit du matériel et agressé des journalistes, selon un employé de la chaîne. Par ailleurs, les agences de l'Arab Bank dans la Bande de Gaza ont été fermées hier après des attaques de fonctionnaires qui protestaient contre le non paiement de leur salaire. Une partie des 160.000 fonctionnaires palestiniens, qui n'ont pas été payés depuis mars faute d'aide financières internationale, ont reçu avant-hier un mois de salaire. _____________________________ Assad reçoit un message de Abbas L'ex-Premier ministre palestinien Ahmed Qoreï a remis hier au président syrien Bachar al-Assad un message du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas portant sur le conflit opposant le Fatah et le Hamas, a indiqué l'agence officielle Sana. Le bureau de Abbas à Ramallah avait annoncé hier matin avoir envoyé Qoreï à Damas. Le message transmis porte sur "les derniers développements palestiniens et le dialogue interpalestinien en cours", a précisé l'agence Sana. Lors d'un entretien, Assad et Qoreï ont examiné "les relations de coopération et de coordination entre les peuples syrien et palestinien ainsi que l'étape difficile que traverse le peuple palestinien", selon Sana


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com