Le Belvédère Trois PDG écopent de deux à cinq ans de prison





Trois individus ont comparu récemment devant le Tribunal de grande instance de Tunis pour répondre de plusieurs chefs d’inculpation dont le plus grave est le détournement de fonds et le faux et l’usage de faux. Ils ont été condamnés à des peines de prison allant de deux à cinq ans de prison et d’une amende d’un montant de 800 000 dinars. Tunis-Le Quotidien Les faits de cette affaire ont éclaté suite à une plainte déposée par les propriétaires d’une grande entreprise privée qui ont découvert plusieurs dépassements commis par les trois accusés. Une enquête a été alors ouverte ayant abouti à l’arrestation de deux femmes et d’un homme. Tous les trois ont occupé le poste de Président Directeur Général de la société en question. Interrogé, le trio a nié les faits qui lui sont reprochés. C’est alors que les enquêteurs ont chargé un groupe d’experts pour évaluer la situation financière de l’entreprise. Coup de théâtre, les experts ont révélé dans leur rapport que la première femme a réussi à mettre au point un plan qui vise à provoquer la faillite de l’entreprise et créer une autre société avec des fonds volés et détournés de la société mère. Du coup, elle a fait appel à ses deux collègues, en l’occurrence la deuxième accusée et le troisième homme impliqué dans cette affaire. Rapidement, le trio a construit deux dépôts et un siège social avant de quitter la société mère pour aller s’installer à leur propre compte. Conjointement, les propriétaires de l’entreprise ont découvert que la situation financière de leur société est catastrophique. C’est ainsi qu’en vérifiant la comptabilité de l’entreprise, ils ont découvert le pot aux roses. Face aux preuves avancées par les experts l’inculpation de détournement de fonds et faux et usage de faux ainsi que la provocation de la faillite d’une entreprise économique a été retenu à l’encontre des trois accusés. Traduits devant le Tribunal de grande instance de Tunis, ils ont écopé une peine de prison allant de deux à cinq ans de prison, ainsi que d’une amende d’une valeur de huit cent mille dinars… H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com