Congrès régionaux de l’UTICA : Le développement de l’économie passe par le développement régional





En prévision du congrès national en novembre prochain, les congrès régionaux de l’Organisation des Patrons se sont poursuivis durant la semaine dernière, en présence de son président M. Hédi Djilani, à Monastir, à Sidi Bouzid et à Gabès. Tunis-Le Quotidien Outre l’élection de nouveaux bureaux régionaux, les trois congrès ont été une occasion propice pour se rapprocher davantage des hommes d’affaires de ces régions et les écouter. En marge de ces congrès régionaux, M. Hédi Djilani a rappelé les défis très importants de l’économie tunisienne durant les prochaines années. M. Djlani a souligné que la Tunisie a réussi, jusqu’à maintenant, à bien exploiter ses ressources humaines pour le développement économique du pays. Le président de l’Utica a valorisé, par la même occasion, le rôle très important des régions dans la contribution au développement de l’économie nationale. M. Djlani a, également, rappelé les enjeux de la conjoncture actuelle caractérisée par la flambée des cours de pétrole ainsi que la concurrence accrue sur les différents marchés à l’export. Sur le plan interne, M. Hédi Djilani a insisté sur l’importance de la lutte contre le commerce parallèle qui a influé énormément sur le rendement et la productivité des entreprises tunisiennes. M. Djilani a, par ailleurs, insisté sur l’importance d’encourager l’investissement dans les régions qui représente un vrai moteur pour le développement régional et permet d’absorber une partie de la demande d’emplois sur le plan régional. Il a précisé, dans ce contexte, que les acteurs économiques doivent s’orienter vers les nouveaux secteurs porteurs et à haute valeur ajoutée pour pouvoir satisfaire la demande du marché de l’emploi. Ce dernier connaît, en effet, une mutation importante marquée par l’augmentation du nombre des diplômés de l’enseignement supérieur qui devrait atteindre près de 100 mille cadres à l’horizon 2009. Le président de l’Organisation des Patrons a expliqué aux congressistes le rôle du secteur privé qui devrait assurer 60% du total des investissements durant les prochaines années. M. Djilani a noté, en outre, que la femme joue un rôle très important dans la stratégie de développement tunisienne. Il a insisté sur l’importance d’encourager le produit tunisien qui connaît déjà une amélioration remarquable, notamment au niveau de la qualité, pour lui permettre de résister face à la concurrence des produits importés. En clôturant les trois congrès régionaux de Monastir, Sidi Bouzid et Gabès, M. Djilani a appelé les patrons de ces régions à profiter des mesures présidentielles encourageantes, notamment au niveau de l’amnistie fiscale, pour participer effectivement au développement économique et social du pays. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com