Vols secrets de la CIA : 14 pays européens impliqués





Quatorze Etats européens ont collaboré avec la CIA ou toléré le transfèrement par avions de terroristes présumés, selon un rapport de Dick Marty, un parlementaire du Conseil de l'Europe, qui soupçonne la Pologne et la Roumanie d'avoir abrité des centres de détention secrets. Le Quotidien-Agences Dénonçant le "sacrifice des principes essentiels des droits fondamentaux au nom de la lutte contre le terrorisme", Marty rend compte de la mise en place par les Etats-Unis d'une "toile d'araignée" mondiale pour capturer, transférer et détenir des suspects hors de tout cadre légal, depuis les attentats du 11 septembre 2001. "Il est désormais clair - même si on est encore loin d'avoir pu établir toute la vérité - que les autorités de plusieurs pays européens ont activement participé, avec la CIA, à des activités illégales, que d'autres les ont ignorées en connaissance de cause, ou n'ont pas voulu savoir", a indiqué Marty dans son rapport devant être présenté hier à Paris. Le rapport met en cause, pour "violations des droits de la personne" lors de transfèrements illégaux, les sept pays suivants : la Suède, la Bosnie-Herzégovine, le Royaume-Uni, l'Italie, l'ancienne république yougoslave de Macédoine, l'Allemagne et la Turquie. "D'autres Etats peuvent être tenus pour responsables de collusion - active ou passive - en matière de détentions secrètes et de transferts interétatiques illégaux" : Pologne, Roumanie, Espagne, Chypre, Irlande, Portugal, Grèce. "Nous ne connaissons encore qu'une partie seulement de la vérité et d'autres pays pourraient encore être concernés lors de prochaines recherches ou révélations", selon ce rapport de 67 pages rédigé après sept mois d'enquête. La Roumanie et la Pologne sont fortement soupçonnées d'avoir abrité des centres de détention secrets de la CIA (Agence centrale de renseignements), même si Marty indique "n'avoir aucune preuve formelle". Ces pays ont démenti avoir abrité de tels centres. "Si des preuves au sens classique du terme ne sont pas encore disponibles, de nombreux éléments, cohérents et convergents, indiquent que de tels centres ont bel et bien existé en Europe", a souligné Marty.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com